Philippe Risoli n'aime pas ses comptes parodiques sur Facebook et Twitter

Philippe Risoli n'aime pas ses comptes parodiques sur Facebook et Twitter
Philippe Risoli n'aime pas ses comptes parodiques sur Facebook et Twitter
Philippe Risoli contre-attaque. L’animateur de télévision, fâché contre l’auteur des faux comptes Facebook et Twitter portant son nom, a annoncé son intention de porter plainte pour usurpation d'identité en début de semaine. L’auteure des comptes parodiques a révélé son identité dimanche 23 février et s’est défendue de toute malveillance à son égard dans un long message.
A lire aussi


Depuis plusieurs mois, des faux comptes Facebook et Twitter au nom de Philippe Risoli diffusent des messages humoristiques et décalés pour la plus grande joie des internautes. Interrogé par Télé 2 Semaines vendredi 21 février, l’ancien animateur du « Juste Prix », consterné, a confirmé ne rien avoir à faire avec ces comptes. Son avocat a annoncé dans la foulée qu’une plainte pour usurpation d’identité allait être déposée auprès du procureur de la République afin de faire fermer ces comptes.

Page Facebook

Suite à l'annonce de la plainte dans la presse ce week-end, l'auteure des comptes parodiques a pris la parole dimanche soir sur la page Facebook consacrée à Philippe Risoli. Dans un message adressé directement à l’animateur, elle y révèle son identité et explique sa démarche. « Je reconnais avoir utilisé votre nom ainsi que votre image à des fins humoristiques. Je vous dévoile mon nom afin de faciliter la direction de votre plainte, peut-on lire. Je n'ai pas fermé ladite page que je considère comme une fresque participative ayant pour thème central une projection d'un " vous fantasmé " vue au travers d'un prisme virtuel. »

Philippe, Risoli,  « jongleur de micro qui vendait du rêve »

Elle dévoile, non sans malice, les raisons pour lesquelles elle a créé un compte au nom de Philippe Risoli : « Pourquoi vous ? A cette question je répondrai simplement que vous êtes ce visage et cette voix dans un petit écran qui se sont imprimés dans la tête de toute une génération, une sorte de Madeleine de Proust mais aussi le " tonton " du déjeuner, jongleur de micro qui vendait du rêve et donnait envie de gratter un millionnaire. Je n'oublie pas l'artiste Risoli, cet homme qui a écrit ce hit incroyable et atemporel qu'est " Cuitas les Bananas " qui, quoique vous puissiez en dire, est et demeure extraordinaire. »

L’auteure des comptes parodiques conclut : « Si je vous ai heurté, je vous exprime mon profond regret, mais je tiens à vous faire savoir que vous interpréter a été une grande joie et une rare source de réconfort. J'ose espérer que vous avez esquissé un sourire au moins une fois en lisant ces pages. » Son message a été accueilli chaleureusement par les membres de la page, qui ont salué son entreprise de parodie. Un groupe de soutien à l’auteure a déjà vu le jour sur le réseau social.

Dans l'actu