Booba présente ses excuses et critique violemment Rohff

Booba présente ses excuses et critique violemment Rohff
Booba présente ses excuses et critique violemment Rohff
Dans cette photo : Booba
Suite à une violente altercation dans la boutique de Booba, un jeune homme de 19 ans a été blessé. Le rappeur Rohff est actuellement en garde à vue dans cette affaire sur laquelle est revenu Booba sur sa page Facebook.
A lire aussi

Depuis de nombreuses années, le clash entre Booba et Rohff ne cesse pas et se déroule principalement sur les réseaux sociaux. Mais en ce début de semaine, l’histoire a pris une tournure différente suite à une descente dans la boutique parisienne de Booba. Une descente dont Rohff serait responsable. Durant cette confrontation, un jeune vendeur de 19 ans a été gravement blessé, ce qui semble toucher Booba qui a tenu à s’exprimer officiellement sur son compte Facebook.

« C'est juste malheureux qu'on s'en prenne à un jeune innocent de 19 ans qui n'a rien demandé à personne et qui n'était nullement ni de près ni de loin mêlé à tous ces clash. Je m'excuse auprès de lui et de sa famille à la place de ses agresseurs qui auraient dû s'en prendre à moi et moi seul. "Chercher Booba à la boutique Ünkut c'est comme chercher Ronald chez McDonald" mon post était une invitation à Rohff à venir régler ses comptes en personne plutôt que d'envoyer d'éternels pics en chanson et sur les réseaux sociaux. Si il me cherche vraiment il me trouve. »

Evidemment, comme à son habitude, Booba profite de l’occasion pour critiquer une nouvelle fois son ennemi Rohff et souligner combien il est lâche.

« Tout ça pour dire que les responsables de ces actes sont des lâches et ne connaissent ni le code de la rue ni le code de l'honneur. Mais plutôt comme ils le disent "le code de l'horreur". Dieu merci la victime qui nous est proche est "tirée d'affaire". En tant qu'homme j'ai le droit de répondre aux attaques d'un autre homme publiquement ou pas. Je n'incite pas à la haine et je n'suis pas un exemple mes actes ne regardent que moi et je les assume pleinement. »

Dans l'actu