Booba : la monnaie de Paris arrête les médailles à l'effigie du rappeur

Booba : la monnaie de Paris arrête les médailles à l'effigie du rappeur
Booba : la monnaie de Paris arrête les médailles à l'effigie du rappeur
Dans cette photo : Booba
Le clash entre Booba et Rohff prend de nouvelles proportions. La Monnaie de Paris a en effet décidé d’arrêter la vente des médailles à l’effigie de B2O. Cette décision a été prise à la suite de l’agression d’un des vendeurs de la boutique Ünkut, marque de vêtements du Duc, par Rohff et son clan.
A lire aussi


« J’fais izi money », chantait Booba dans son titre « Double Money ». C’est un peu moins le cas aujourd’hui avec la décision de la monnaie de Paris, qui a annoncé le retrait de la vente des médailles à l’effigie du rappeur à la suite de la violente altercation qu’il y a eu à la boutique Ünkut, marque fondée par Booba, entre un vendeur et Rohff et son clan. Le médaillon représentait le blason du rappeur et porte l’inscription du nom de l’album du Duc sorti en 2012, « Futur ». Cette médaille avait été créée en 2012, dans le cadre des Nuits Blanches de Paris.

Les médailles à l'effigie de Booba retirées

« La Monnaie de Paris soutient naturellement la liberté d'expression des artistes avec lesquels elle collabore. Cependant, elle ne peut associer le travail de ses artisans d'art ni son image de service public à des personnes contribuant à un contexte de confrontation et de violence », a annoncé la mairie de Paris dans un communiqué, qui précise tout de même que les médailles pourraient de nouveau être mises en vente, lorsque le climat s’apaisera. Pendant ce temps, l’état de santé du vendeur de 19 ans a été jugé stable tandis Rohff, après sa garde à vue, a été mis en détention provisoire.

Dans l'actu