Scarlett Johansson : sa plainte contre Grégoire Delacourt examinée

Scarlett Johansson : sa plainte contre Grégoire Delacourt examinée
Scarlett Johansson : sa plainte contre Grégoire Delacourt examinée
Dans cette photo : Scarlett Johansson
Avis de tempête pour l'écrivain Grégoire Delacourt. Scarlett Johansson n'a pas apprécié la teneur de son roman, « La première chose qu'on regarde », qui met en scène son sosie, et l'a attaqué en justice. La plainte est examinée ce mercredi 14 mai par le Tribunal de grand instance de Paris
A lire aussi

Paru en mars 2013, « La première chose qu'on regarde » est un roman signé Grégoire Delacourt. Le publicitaire et romancier de 54 ans raconte l'histoire d'un garagiste du fin-fond de la Somme qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Ryan Gossling « en mieux ». Et ce jeune homme de rencontrer une demoiselle dont les traits sont similaires à ceux de l'interprète de la Veuve Noire des Avengers.

« Allégations attentatoires à sa vie privée »

L'utilisation de sa personne n'a pas plu du tout à l'intéressée. Scarlett Johansson a porté plainte en juin 2013. Elle est finalement examinée aujourd'hui. L'actrice dénonce « l'exploitation frauduleuse et illicite de son nom, de sa notoriété et de son image au mépris de ses droits de la personnalité pour les besoins de la commercialisation et de la promotion d'un ouvrage qui contient de surcroît des allégations attentatoires à sa vie privée », et demande 50.000 euros de dommages et intérêts ainsi que l'interdiction de diffusion du livre. « C'est une démarche littéraire, pas mercantile, elle n'a pas été employée comme un produit […] Grégoire Delacourt n'est pas un paparazzi, c'est un écrivain » a défendu Me Veil, l'avocate de ce dernier.