Algérie vs Russie : Fabio Capello et la polémique bidon du laser

Algérie vs Russie : Fabio Capello et la polémique bidon du laser
Algérie vs Russie : Fabio Capello et la polémique bidon du laser
Dans cette photo : Fabio Capello
L’Algérie s’est qualifiée, hier soir, pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde au Brésil, la Russie non. Un vainqueur, un vaincu, l’histoire devrait s’arrêter là. Sauf que…
A lire aussi


Voilà donc un homme qui ne cherche pas d’excuses, mais qui, tout de même, en cherche un peu. Fabio Capello, l’entraîneur défait de la Russie, a ainsi déclaré à la suite du nul contre l’Algérie qui renvoyait son équipe dans ses pénates : « Je ne cherche jamais d'excuse, ce n'est pas mon style, j'accepte la défaite quand nous perdons. Le laser n'est pas une excuse, mais le gardien pendant tout le match a essayé de l'éviter, regardez les images, il a un laser dans les yeux tout le match. » Mouais…

Quand Fabio Capello a tout faux

Que des petits malins dans les tribunes de l'Arena da Baixada Stadium de Curitiba aient fait preuve d’autant de mauvais esprit que l’immature Liassine Cadamuro qui, du banc, dégageait le ballon du match dans les tribunes à la 92e, c’est un fait indéniable. Que ces derniers, a l’instar d’une poignée d’idiots, hier soir, qui ont dégradé des abribus et joué du briquet, aient entaché ce match plein de ferveur et de courage de la part des Fennecs, qualifés pour la première fois de leur histoire pour un huitième de finale en Coupe du monde, personne ne dit le contraire. Mais de là à instiller le doute dans le fait que l’équipe de Vahid Halilhodzic n’ait pas amplement mérité sa qualification, c’est un pas que ne devrait pas franchir l’ancien mentor du Milan AC. Surtout au regard de la prestation d’ensemble de son équipe, probablement l’une des plus ennuyeuses à voir jouer depuis le début de la compétition

Louis Aliot en soutien de bon matin

La présence taquine de ces lasers dans des stades de foot est, en outre, loin d’être nouvelle. Et à regarder attentivement les fameuses images, rien ne permet d’étayer la mauvaise foi de Fabio Capello. Ses propos seront donc vite oubliés, la polémique est morte-née et n’a trouvé finalement écho qu’auprès de l’extrême droite. Qui, comme tout à chacun sait, est une grande admiratrice de l’équipe du capitaine Rafik Halliche… Ce matin, quand le vice-président du FN relayait avec un malin plaisir un sujet sur le prétendu éblouissement du gardien du CSK Moscou Igor Akinfeev, beaucoup de Français, d’origine algérienne ou pas, se levaient avec la banane en se remémorant l’explosion de joie de la veille.