Zooey Deschanel revendique son côté féministe

Zooey Deschanel revendique son côté féministe
Zooey Deschanel revendique son côté féministe
Dans cette photo : Zooey Deschanel
Féministe, Zooey Deschanel ? Dans un entretien accordé au magazine américain « InStyle », la New Girl a poussé un coup de gueule contre la pression que subissent les femmes pour avoir des enfants.
A lire aussi


Ne vous fiez pas à ses robes vintage, à ses yeux de baby doll et à ses serre-têtes preppy : Zooey Deschanel n'a rien d'une poupée. D'ailleurs, la jeune femme de 34 ans l'affirme dans l'édition de juillet d'InStyle : elle est une vraie féministe.

Celle qui cartonne actuellement dans la série New Girl a accordé une interview au magazine américain sur la pression que subissent les femmes pour avoir des enfants. À la question du journaliste sur son aspiration à devenir mère, Zooey Deschanel rétorque : « Comme si chaque femme mourait d'envie de donner la vie ! Très sincèrement, je ne pense pas. Personne ne pause jamais cette question aux hommes ! » Avant d'ajouter : « Quand tu vas au supermarché, tu vois toujours tous ces magazines qui titrent sur "Enceinte et seule". Comme si chaque femme devait vivre sa vie coincée dans cette espèce d'idéal des années 50. Ça fait ressortir la fervente féministe qui est en moi. »

Zooey Deschanel n'est pas la première femme à Hollywood à déplorer le fait que la société les conditionne dès leur plus jeune âge à devenir mère. En 2010, Cameron Diaz avait elle aussi publiquement revendiqué son statut de childfree. « Les choses sont comme elles sont. Il y a des moments pendant lesquels tu te sens insatisfaite et tu te dis : "Qu'est-ce qui pourrait rendre ma vie meilleure ?" Eh bien, il ne m'est encore jamais arrivé de répondre : un enfant. Je ne dis pas que je n'en voudrais jamais, mais en ce moment, je vois des parents qui souffrent et qui se sentent coupables lorsqu'ils sont loin de leurs enfants, et je me dis que je ne veux pas me retrouver dans une telle situation. Je ne veux pas sentir qu'il me manque quelqu'un, je veux la liberté de faire un film, même si on me le propose à la dernière minute », avait-elle alors déclaré.