Camille Cerf : Miss Univers "revient à élire celle qui a le meilleur chirurgien"

Camille Cerf : Miss Univers "revient à élire celle qui a le meilleur chirurgien"
Camille Cerf : Miss Univers "revient à élire celle qui a le meilleur chirurgien"
Alors qu’elle faisait figure de favorite, Camille Cerf n’a pas remporté le concours de Miss Univers ce dimanche. Dans les colonnes de « La Voix du Nord », la miss France 2015 a dénoncé le recours à la chirurgie esthétique de la plupart de ses concurrentes.
A lire aussi


Nombreux sont ceux qui avaient tout misé sur elle tant elle faisait figure de favorite. Malheureusement, dimanche,  à l’issue de l’édition 2014 du concours Miss Univers, Camille Cerf n’a pas remporté la couronne. Si la Nordiste figurait parmi les 15 dernières finalistes au titre, elle a assisté impuissante au sacre de sa concurrente colombienne, Paulina Vega, une étudiante en commerce de 22 ans, mannequin à ses heures perdues.

« J’aurais mérité ma place dans le top 10 »

Et c’est à La Voix du Nord que notre miss France 2015 a réservé ses premières réactions. « C’est déjà une très grande fierté pour moi d’être dans les quinze plus belles femmes de l’univers, selon ce concours », s’est-elle félicitée, avant de nuancer : « J’aurais mérité ma place dans le top 10. Mais je n’ai pas de regret. J’ai fait ce que je voulais faire, et tout ce que je savais faire ».

Ce que regrette surtout la jeune femme de 20 ans, c’est l’hypocrisie des organisateurs, notamment vis-à-vis de la chirurgie esthétique à laquelle a eu recours une bonne partie des candidates. « Pendant les répétitions, la coach ne cessait de nous répéter qu’il ne s’agissait pas d’élire seulement une plastique. Mais on se rend compte qu’en fait, il s’agit bien de ça », dénonce celle qui avait refusé de se faire refaire le nez. Et de poursuivre : « Déjà, un concours de beauté où la chirurgie esthétique est autorisée, ça n’est pas tout à fait normal. Dans ce cas, cela revient à élire celle qui a le meilleur chirurgien ». Précisant que ses adversaires n’ont pas forcément eu recours à de « grosses opérations », Camille Cerf  juge toutefois que participer à un concours de beauté après avoir modifié son apparence revient à tricher.