Christine and the Queens : trop "guerrière" pour "Elle" ?

Christine and the Queens : trop "guerrière" pour "Elle" ?
Christine and the Queens : trop "guerrière" pour "Elle" ?
Nommée cinq fois aux Victoires de la Musique qui se dérouleront ce 13 février, Christine and the Queens devraient normalement triompher. Le même jour, elle fait la couverture du magazine Elle, contre lequel elle s'est emportée pour son choix de photo de couverture avant de s'expliquer plus longuement.
A lire aussi

Christine and the Queens, de son vrai nom Héloïse Letissier, 26 ans, est incontestablement la révélation musicale féminine de ces deux dernières années. Pour cette raison, elle est nommée cinq fois aux Victoires de la Musique 2015 un an après son premier direct à la même cérémonie il y a seulement un an. Après 200 000 albums vendus et un univers poétique si particulier, la jeune chanteuse est devenue l'idole de toute une génération de jeunes femmes inspirées par le féminisme, l'intelligence et la liberté dégagée par celle qu'on appelle la reine Christine.

Pour ces raisons, le magazine Elle lui a consacré la Une de son numéro de cette semaine, et une très belle séance photo avec Jean-Baptiste Mondino himself.

Pourtant, après quelques heures de son entrée en kiosques, la chanteuse a poussé un coup de gueule sur son compte Facebook dans un message depuis effacé, mais révélé par le site Charts in France : "Cette très belle photo aurait pu faire la couverture du “Elle” qui sort ce vendredi, mais les annonceurs l’ont trouvée trop guerrière. Well then, girls, let’s get back to work : il y a encore des progrès à faire…et vivent toutes les guerrières !”

La photo en question est aujourd'hui celle qui illustre la photo de profil de son compte Twitter. On la retrouve par ailleurs dans les pages intérieures du magazine. La voici :

"Je veux bien dégager une énergie sensuelle, mais pas sexy ni féminine"

Très féministe, il semble que Christine and the Queens ait été réellement peinée du choix qu'elle semble considérer comme frileux de la part des annonceurs de l'hebdomadaire. Dans le reportage qui lui est consacré, elle déclare : "Christine revendique un genre neutre (...) je veux bien dégager une énergie sensuelle, mais pas sexy ni féminine." Plus loin, le journaliste indique que "Christine dénonce la misogynie ambiante sans avoir peur de s'autoproclamer féministe, bien au contraire (...) puisque le combat pour l'égalité absolue des sexes est l'une des raisons d'être du concept Christine and the Queens."

Quelques heures plus tard, l'artiste a cependant exprimé des regrets suite à son emportement, et précisé ses pensées dans un message accessible sur ses comptes Facebook et Twitter. Elle a enfin tenu à préciser que tout ceci n'avait rien à avoir avec "un caprice de chanteuse qui a pris la grosse tête". Puis nous embrasse. Et nous aussi, qui lui souhaitons de rafler ces nombreuses victoires qu'elle mérite amplement.