Miss France : Endemol veut « détruire » Geneviève de Fontenay

Miss France : Endemol veut « détruire » Geneviève de Fontenay
Miss France : Endemol veut « détruire » Geneviève de Fontenay
On apprenait hier dans la presse que Geneviève de Fontenay ne pourrait plus organiser de concours « Miss Nationale » dorénavant. Une nouvelle sur laquelle la principale intéressée apporte quelques précisions. D’après elle, aucune décision n’a été prise et Endemol chercherait à la « détruire » en s’acharnant sur elle et sur son concours concurrent de celui des « Miss France ».
A lire aussi
Cette appli veut cartographier les lieux d'aide aux victimes d'agressions sexistes et sexuelles
News essentielles
Cette appli veut cartographier les lieux d'aide aux...

Décidément chaque fin d’année c’est la même histoire entre la société Endemol qui détient les droits de l’élection de « Miss France » et Geneviève de Fontenay qui produit maintenant son propre concours de beauté : « Miss Nationale ». A l’approche des deux concours, les langues commencent à se délier et les coups bas à fuser.

Ainsi, on apprenait hier via un communiqué d’Endemol que Geneviève de Fontenay ne pourrait plus organiser son concours « Miss Nationale ». Evidemment, ce matin, la dame au chapeau n’a pas perdu de temps pour réagir à ces attaques qu’elle prend très personellement :

« Le communiqué envoyé par Endemol ne reflète pas la réalité. Je ne suis absolument pas menacée dans mon concours. J'ai plutôt l'impression qu'Endemol s'acharne à me détruire. A croire que je les gêne. »

« Je suis en plaidoirie. J'en ai vu d'autres. Je suis encore prête à me défendre bec et ongles. De toute façon, il existe encore des recours. S'il le faut, je n'hésiterai pas à aller devant la Cour européenne des droits de l'homme. »

Un communiqué du groupe GDF a d’ailleurs été publié en faveur de la femme d’affaire de 79 ans :

« C'est avec surprise et irritation que Geneviève de Fontenay, Présidente du Comité Miss Nationale Geneviève de Fontenay, a pris connaissance du communiqué de la société Miss France faisant état d'un arrêt rendu par la Cour de cassation, le 18 octobre 2011. Par ce communiqué, la société Miss France fait croire faussement que la Cour de cassation interdirait l'organisation de l'élection Miss Nationale Geneviève de Fontenay. Il n'en est rien. A ce jour, aucune décision de justice n'interdit à Geneviève de Fontenay d'organiser l'élection Miss Nationale Geneviève de Fontenay 2012. La campagne de désinformation dont Geneviève de Fontenay est victime est d'autant plus choquante qu'un Tribunal arbitral a été saisi par les sociétés Miss France et Endemol Productions et que c'est à lui qu'il appartient de se prononcer sur le litige les opposant. »

Geneviève de Fontenay assure de son côté que son concours « Miss Nationale » aura lieu coûte que coûte cette année pour la seconde fois. Qu’on se le dise.

VOIR AUSSI

Geneviève de Fontenay : fin de "Miss Nationale"

Après Miss Nationale et Miss France, Miss Internet France !

Miss France vs Miss national, un concours qui fait des vagues

Deux reines de beauté 2011 sacrées ce week-end !

Miss Californie devient Miss USA