On lui coupe la jambe et elle repousse

On lui coupe la jambe et elle repousse
On lui coupe la jambe et elle repousse
Mandy Sellars, est une anglaise atteinte d’une maladie très rare qui fait que son corps est de taille des plus normales, mais ses jambes deviennent démesurément grosses et grandes.
A lire aussi
Embrassée de force en direct pendant la Coupe du Monde, cette journaliste s'insurge
News essentielles
Embrassée de force en direct pendant la Coupe du Monde,...

Cette jeune femme affiche sa trentaine joyeuse mais elle souffre d’une maladie qui affecte environ 120 personnes dans le monde, c’est le syndrome de Protée. Cette maladie dont a traité le film "Elephant Man" (1980), se manifeste par des répartitions disproportionnées et anormales des graisses, venant aussi d’une croissance excessive des viscères (la rate par exemple).

Parfois aussi il y a une croissance excessive de multiples tissus et des avec croissance asymétrique des membres. C’est ce qui se passe chez Mandy, et c’est pourquoi elle s’est vu obligée de se faire amputer en janvier 2010. A cause aussi d’un risque de septicémie, dernièrement, sa jambe gauche avait atteint les 31 Kg à elle seule.

Déterminée à rester mobile au maximum elle se bat chaque jour, mais garde le moral pensant qu’il y a pire qu’elle. Toutes ces anomalies sont là dès la naissance des sujets atteints et évoluent progressivement au fil des années. Il y a 22 mois son moignon a fait exploser sa prothèse et c’est à ce moment là qu’elle, ainsi que les soignants qui la suivent ont fait cette découverte : sa jambe repousse et pèse déjà 18 kilos.

Malgré tout ceci elle ne se laisse pas abattre par cette chose et se dit convaincue qu’un traitement sera trouvé pour cette maladie. C’est la première fois que cette repousse se produit sur un sujet qui a cette maladie.

A VOIR AUSSI

E-Santé : Au secours Google, j’ai mal !

Energy Drinks, Smart Drinks, boissons santé : de l'énergie en canette ?

Santé : Le scanner expose à de fortes irradiations

Santé : 2011, année du renforcement des droits des patients