6e Forum mondial de l'eau : le temps des solutions est venu

6e Forum mondial de l'eau : le temps des solutions est venu
6e Forum mondial de l'eau : le temps des solutions est venu
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Du 12 au 17 mars, se tient à Marseille le 6e Forum mondial de l'eau. Près de 20 000 participants venus de 140 pays participeront à cet événement visant à trouver des solutions pour assurer l'accès à l'eau potable pour toutes les populations du globe.
A lire aussi


Alors que l'accroissement de la population mondiale et le réchauffement climatique, menacent les ressources naturelles de la planète, le 6e Forum mondial de l’eau s’ouvre ce lundi à Marseille. L’événement, qui se poursuivra jusqu’au 17 mars, vise à trouver des solutions pour assurer l’accès, à tous, à l’eau potable. Or, si l’on en croit le 4e rapport mondial des Nations Unies, coproduit avec l’Unesco, les prélèvements dans les nappes phréatiques ont « au moins triplé ces 50 dernières années. Aussi grands soient les volumes contenus dans ces réservoirs aquifères, ils risquent, puisqu'ils ne sont pas renouvelables, de finir par s'épuiser si leur utilisation n'est pas gérée correctement », prévient le document, précisant que dans certaines zones sensibles, ces ressources souterraines ont déjà « atteint des limites critiques ».

Ainsi, si depuis 1977, les précédentes éditions consistaient essentiellement à établir un diagnostic de l'accès à l’eau dans le monde, le forum de Marseille, baptisé « Le temps des solutions », a ouvert une plateforme de solutions en ligne. « Il faut trouver les moyens de mettre en application le droit à l’accès à l’eau et l'assainissement pour tous reconnu en 2010 par l’ONU », a ainsi rappelé le conseiller du secrétaire général de l'ONU pour les questions liées à l’eau, Gérard Payen.

Fin 2010, 89 % de la population mondiale (6,1 milliards de personnes), avaient accès à des « sources améliorées d'eau potable », soit plus que l'objectif du millénaire de 88 % fixé pour 2015. Reste toutefois à savoir comment assurer de l'eau saine et une alimentation suffisante aux plus de 9 milliards d'habitants prévus en 2050. Et pour cause, avec une population mondiale qui a dépassé les 7 milliards d’individus, les besoins alimentaires devraient augmenter de 70 % à cette échéance, avec une demande croissante pour les produits d’origine animale nécessitant d’énormes quantités d’eau.
Dans ce contexte, la forte progression de la consommation d’eau viendrait surtout des villes. Selon les prévisions, les populations urbaines devraient doubler à 6,3 milliards en 2050 par rapport à 2009. « À l'heure actuelle déjà, les besoins d'un certain nombre de citadins en matière d'accès à une eau et des sanitaires de qualité ne sont pas assurés », constatent les auteurs du rapport de l’ONU et de l’Unesco, rappelant que plus de 80 % des eaux usées dans le monde ne sont ni collectées ni traitées.

L’autre sujet à l’ordre du jour de ce Forum de l’eau concerne le partage des ressources, enjeu de souveraineté des États. Alors que 15 % des pays dépendent à 50 % d'une eau venue de l'extérieur, les ministres réunis mardi devaient adopter une déclaration commune appelant à accélérer les efforts sur l'ensemble de ces problèmes.

Quelque 20 000 participants (institutions, entreprises, associations et élus locaux) de 140 pays prendront part à cet événement. Plusieurs chefs d’État et de gouvernement, notamment le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, ainsi que quatre Commissaires européens devraient également faire le déplacement. Enfin, le président-candidat Nicolas Sarkozy ayant renoncé à se rendre dans la cité phocéenne, c’est finalement le Premier ministre français et ministre de l’Écologie François Fillon qui inaugurera ce 6e Forum de l’eau.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Journée mondiale de l'eau
À l’extérieur ou chez vous, consommez l’eau en écolo !
Pourquoi le prix de l'eau varie-t-il d'une ville à l'autre ?
Des traces de résidus chimiques dans l'eau en bouteille et du robinet