"Kiss my ass" : Olivia Wilde répond aux remarques sexistes d'un journaliste de GQ

"Kiss my ass" : Olivia Wilde répond aux remarques sexistes d'un journaliste de GQ
"Kiss my ass" : Olivia Wilde répond aux remarques sexistes d'un journaliste de GQ
Dans cette photo : Olivia Wilde
Olivia Wilde n’a pas la langue dans sa poche. A des remarques sexistes proférées par un Tom Carson, un journaliste de GQ, l’actrice américaine a tout simplement répondu par un « Kiss my ass ». Simple et efficace.
A lire aussi


« Elle est censée être écrivain, mais cela cessera d'être crédible quand vous verrez Wilde galoper nue dans les couloirs d'un hôtel, après que Neeson [l’acteur qui partage l’affiche du film, ndlr] l'aura gentiment mise à la porte de sa chambre. Avec un popotin pareil, qui aurait besoin de savoir lire et écrire? Qui en aurait envie? ». Les propos sont signés du critique ciné Tom Carson, dans le GQ américain qui évoque la prestation d’Olivia Wilde dans le dernier film de Paul Haggis, « Third Person ».

Une bonne réplique à une remarque sexiste

Malheureusement pour lui, ses propos ne sont pas tombés dans l’oreille d’une sourde. Sur Twitter, alors qu’une utilisatrice faisait part à Olivia Wilde des propos du journaliste de GQ, l’actrice lui a tout simplement répondu « Kiss my smart ass GQ », qu’on pourrait traduire par un gentil « Va te faire foutre ». Olivia Wilde est connue pour défendre le droit des femmes : comme le rapporte le site Mic.com, cité par Slate, Olivia Wilde « a régulièrement condamné les doubles standards sexistes en vigueur à Hollywood pour les actrices, ce qui explique sans doute pourquoi sa réponse à l'article de Carson est si parfaite ». Espérons que le journaliste a retenu la leçon. GQ s'est en tout cas excusé par la suite en son nom et au nom du journaliste.