Photo de nu en Tunisie : le directeur du journal remis en liberté

Photo de nu en Tunisie : le directeur du journal remis en liberté
Photo de nu en Tunisie : le directeur du journal remis en liberté
Dans cette photo : Sami Khedira
Le directeur du journal tunisien qui avait publié en une la photo de footballeur Sami Khedira portant sa femme nue, a été remis en liberté après la première audience de son procès pour « atteinte aux bonnes mœurs ».
A lire aussi


La publication de la photo du joueur de foot du Real Madrid, d’origine tunisienne, Sami Khedira posant avec sa femme nue dans les bras, avait provoqué un tollé en Tunisie. Les copies du quotidien Ettounsia avaient été retirées des kiosques et le directeur du journal Nasreddine Ben Saïda, arrêté et incarcéré le 15 février dernier.

Jeudi, lors de la première audience de son procès pour « atteinte aux bonnes mœurs portant des risques de troubles à l’ordre public », le directeur s’est expliqué devant un public nombreux de journalistes venus défendre la liberté de la presse : « Je n'avais pas l'intention de porter atteinte aux bonnes mœurs. Il s'agit d'un footballeur connu et de plus la photo a une dimension artistique ». Souhayr Belhassen, présidente de la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), a assisté à l’audience : « C'est scandaleux qu'on puisse mettre quelqu'un en prison et le priver injustement de sa liberté pendant une semaine à cause de sa liberté d'expression », a-t-elle déclaré.

Selon Nejiba Hamrouni, la présidente du Syndicat national des journalistes tunisiens, la libération de Nasreddine Ben Saïda est un soulagement, mais elle promet que la mobilisation ne faiblira pas autour de ce procès qui doit reprendre le 8 mars : « on va continuer notre combat parce que ce procès est un procès contre la presse en général », a-t-elle souligné. Un procès survient alors que le climat se tend entre le monde des médias et le pouvoir, les premiers soupçonnant le gouvernement formé par le parti islamiste vainqueur des élections de vouloir réduire leur liberté. Récemment, la Cour de cassation a cassé un jugement ordonnant la censure des sites web pornographiques.

Voir le dossier complet de la rédaction sur la Tunisie

VOIR AUSSI

Syrie : appel de la Croix-Rouge a la trêve humanitaire
Tunisie : Ennahda, première force politique du pays

Dina Kawar : « La Jordanie vit son printemps en silence »

Plus d'actu sur : Tunisie

Femen Tunisie : Amina Tyler poursuit son combat en blonde - vidéo
Tunisie : les femmes manifestent pour leurs droits et contre la future constitution
Tunisie : la femme est « complémentaire de l'homme » pour l'Assemblée constituante
À propos
Sami Khedira