Présidentielle USA 2012 : Obama, favori des femmes face à Romney

Présidentielle USA 2012 : Obama, favori des femmes face à Romney
Présidentielle USA 2012 : Obama, favori des femmes face à Romney
Dans cette photo : Barack Obama
Barack Obama a bien plus la cote que son rival à la présidentielle auprès des Américaines, selon un récent sondage. Ce résultat s'explique notamment par la position du camp démocrate sur la question de l'avortement - et le récent scandale causé par les propos du républicain Todd Akin sur le viol n'a pas vraiment aidé Mitt Romney…
A lire aussi
Energie Femmes, le réseau pro bienveillant pour prendre sa carrière en main
News essentielles
Energie Femmes, le réseau pro bienveillant pour prendre...


Les femmes préfèrent Obama
: c’est ce qui ressort du dernier sondage Wall Street Journal/NBC, dont les résultats donnent 24% des soutiens de l’électorat féminin à Mitt Romney, contre 54% pour Barack Obama, alors que les femmes représentent la majorité des votants aux États-Unis. Les Américaines sont notamment sensibles à la position favorable du camp démocrate quant à l’avortement, un débat sur lequel le président est très à l’aise.

Romney a quant à lui tenté au possible d’éviter le sujet, mais le récent scandale qui a éprouvé le parti républicain l’a obligé à aborder la question de front et à prendre position. En effet, le candidat républicain au Sénat Todd Akin avait déclaré lors d’une interview qu’une femme avait le pouvoir de bloquer une grossesse en cas de viol. Romney s’était alors exprimé, condamnant les propos d’Akin et lui demandant de retirer sa candidature, écornant au passage l’image d’unité du parti, à quelques jours de la convention républicaine de Tampa en Floride.

Romney était auparavant resté un peu flou quant à sa position sur l’avortement en cas de viol ; il a en tout cas voté pour toutes les lois anti-avortement au Congrès. «La position de Mitt Romney est qu'il faut une exception (à l'interdiction d'avorter) pour le viol, l'inceste et la santé de la mère » a finalement tranché Paul Ryan, son colistier, suite à l’affaire Akin. Ryan s’est quant à lui associé plusieurs fois à Akin pour proposer  un projet de loi limitant la définition de viol et réduisant le financement du planning familial états-unien. Bien que les Américains soient de plus en plus réticents face au droit à l’avortement, ils sont une majorité à le soutenir en cas d’inceste et de viol - et le programme électoral des républicains, qui vient d’être adopté, ne laisse aucune exception autorisant l’avortement.

Barack Obama, en campagne à New York, a qualifié le parti républicain de rétrograde, réagissant aux propos d’Akin : « Ce qui est intéressant, c'est que cet individu siège à la commission des sciences et de la technologie, mais qu'il a trouvé le moyen de rater les cours de sciences. Il illustre le souhait des républicains de régresser plutôt que de progresser ». Mettant en avant l’électorat féminin, la convention démocrate qui se tiendra en septembre prévoit notamment un défilé de femmes. Romney n’a plus qu’à espérer que l’économie revienne au centre du débat d’ici l’élection présidentielle…

Source : lefigaro.fr
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

USA : Todd Akin désavoué par les républicains après ses propos sur le viol
USA 2012 : Barack Obama se bat pour la cause féminine
USA : la honte infligée aux femmes qui souhaitent avorter

Plus d'actu sur : Présidentielle américaine

Obama réélu : "Va-t-il savoir mettre la pression sur les républicains ?"
Etats-Unis : Tammy Baldwin, première sénatrice lesbienne au Congrès
Couples homosexuels : Obama répond à la lettre d'une fillette qui a deux pères