Louboutin : la justice reconnaît les semelles rouges comme marque déposée

Louboutin : la justice reconnaît les semelles rouges comme marque déposée
Louboutin : la justice reconnaît les semelles rouges comme marque déposée
Dans cette photo : Yves Saint Laurent
La décision du procès en appel entre Louboutin et Yves Saint Laurent est connue : les semelles rouges du célèbre créateur de talons aiguilles peuvent être une marque déposée, à condition qu'elles soient associées à une chaussure d'une autre couleur. Son concurrent YSL peut donc commercialiser ses escarpins monochromes rouges.
A lire aussi


Christian Louboutin
attendait beaucoup de ce procès en appel contre Yves Saint Laurent, un de ses concurrents principaux. En première instance, le tribunal de New York avait statué en défaveur du créateur de chaussures, justifiant sa décision en affirmant que « la couleur ne pouvait pas être une marque déposée dans l’industrie de la mode ». Le groupe PPR, qui possède YSL, pouvait alors imiter en toute impunité la signature ultra-connue de Louboutin.

Mais la décision en appel a finalement ravi les deux parties : Christian Louboutin a fait reconnaître ses semelles rouges comme une marque déposée, créant ainsi une jurisprudence pour d’éventuels imitateurs. Yves Saint Laurent, qui demandait seulement de pouvoir créer des chaussures monochromes rouges, est aussi satisfait : la décision du tribunal de New York précise bien que les semelles rouges sont une marque déposée « sauf si le reste de la chaussure est de la même couleur ». Les deux rivaux du luxe peuvent désormais se concentrer sur la Fashion Week de New York, qui débute ce jeudi.

Laure Gamaury

Source : liberation.fr
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Louboutin au Crazy Horse : la provoc en talons aiguille
Vente Yves Saint Laurent - Pierre Bergé