Homosexualité : la Californie interdit les thérapies de conversion pour mineurs

Homosexualité : la Californie interdit les thérapies de conversion pour mineurs
Homosexualité : la Californie interdit les thérapies de conversion pour mineurs
Les « thérapies » très controversées, censées remettre les jeunes homosexuels « dans le droit chemin » seront désormais interdites en Californie à partir du 1er janvier. C'est le premier État à adopter cette mesure aux États-Unis.
A lire aussi
Keira Knightley a interdit à sa fille de regarder ces films Disney
News essentielles
Keira Knightley a interdit à sa fille de regarder ces...


Le premier janvier 2013, les « thérapies » visant à changer l’orientation sexuelle des mineurs seront interdites en Californie. « Ces pratiques n'ont aucun fondement scientifique ou médical, et elles seront désormais reléguées au statut d'actes de charlatans » a souligné le gouverneur Jerry Brown, après la ratification de la loi. En effet, les conséquences psychologiques pour les adolescents peuvent être extrêmement graves : « Cette loi interdit les thérapies non-scientifiques qui ont conduit des jeunes gens à la dépression et au suicide », a rappelé le gouverneur.

La nouvelle législation rappelle qu’« être lesbienne, gay ou bisexuel n'est ni une maladie, ni un trouble mental ou une déficience » et prévoit qu'aucun prestataire de soin de santé mentale ne puisse prendre en charge un mineur avec l'intention de changer son orientation sexuelle, ni avec l’intention de « modifier l'expression du comportement ou du genre, éliminer ou réduire les attirances sexuelles, amoureuses ou les sentiments concernant les individus du même sexe ».

Les militants de défenses des droits des homosexuels se sont immédiatement réjouis de cette avancée. Le groupe Trevor Project a notamment félicité sur Twitter le gouvernement pour avoir signé un texte « protégeant la jeunesse LGBT de violences psychologiques ». Le leader de la campagne « Droits de l'homme », Chad Griffin, a pour sa part appelé « tous les États » à suivre le même exemple : « La jeunesse LGBT sera désormais protégée d'une pratique qui non seulement a été discréditée en tant que pseudo-science mais aussi a prouvé avoir de graves effets négatifs sur leur bien-être ».

Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

ONU : Hollande appelle à la dépénalisation de l'homosexualité dans le monde
Homosexualité : une « déviation du désir », selon larousse.fr
Homosexualité au travail : un sujet tabou pour les RH

Dans l'actu