Lindsey Vonn : la championne de ski veut courir avec les garçons

Lindsey Vonn : la championne de ski veut courir avec les garçons
Lindsey Vonn : la championne de ski veut courir avec les garçons
Dans cette photo : Lindsey Vonn
La championne olympique américaine de ski alpin Lindsey Vonn demande à courir la première descente de ski alpin avec les hommes. Une ambition compliquée, mais pas impossible. Et si elle gagnait ?
A lire aussi
Au Kenya, des cours pour apprendre aux garçons à intervenir en cas d'agression sexuelle
News essentielles
Au Kenya, des cours pour apprendre aux garçons à...


Il faut croire que quand on est championne olympique de descente (2010), qu’on affiche 53 victoires à son palmarès et deux titres de championne du monde, on s’habitue à la difficulté et on a besoin de viser au plus haut de l’échelle. Pour la skieuse américaine Lindsey Vonn, le meilleur moyen de repousser ses limites serait de concourir avec les hommes. Elle a ainsi adressé une demande à la Fédération internationale de ski (FIS) afin d’obtenir l’autorisation de courir la première descente de la saison côté masculin le 24 novembre à Lake Louise au Canada.

A quelques points d’Hermann Maier

La star du ski alpin estime qu’elle a bien mérité de rivaliser avec les hommes, puisqu’elle détient le record du nombre de points remportés en une saison (1 980 points), soit seulement 20 de moins que le big boss des pistes, Hermann Maier. « Tout le monde pense qu’en ski les femmes ne peuvent pas courir les mêmes épreuves que les hommes, et j’ai envie de me pousser à rivaliser avec eux », a-t-elle expliqué à l’Associated Press.

Agendas discordants

Le hic, c’est que le jour de la descente masculine, la championne est censée courir des épreuves de la Coupe du monde dames à Aspen, dans l’état du Colorado, tandis que la compétition féminine doit se poursuivre la semaine suivante à Lake Louise pour deux épreuves de descente et un super-G. « Nous en avons parlé, mais n'avons pris encore aucune décision », a déclaré le directeur des courses féminines, Atle Skaardal. « Nous devons consulter les règlements pour voir si cela est possible. C'est un cas compliqué car aucun coureur n'est censé skier sur une piste une semaine avant la (vraie) compétition. Si Lindsey s'entraîne et court avec les hommes en novembre, elle aurait un énorme avantage sur ses rivales la semaine suivante lors des courses féminines sur le même tracé ».

Une Lindsey Vonn qui s’impose face aux mâles dominants du ski alpin, voilà qui redorerait le blason du sport féminin. Mais gare au retour de bâton en cas de piteuse… Les commentateurs ne lui feront pas de cadeau.

Crédit photo : lapresse.ca/ AP

VOIR AUSSI

Femmes solidaires lance une pétition pour plus de sport féminin à la TV
Port du voile : la FIFA cède sur la neutralité du sport