Sandy : les faux sites humanitaires pullulent après l'ouragan

Sandy : les faux sites humanitaires pullulent après l'ouragan
Sandy : les faux sites humanitaires pullulent après l'ouragan
Les Américains ont fait des milliers de dollars de dons à de fausses associations prétendant aider les victimes de l'ouragan Sandy, qui a touché une partie de la côte est de l'Amérique du Nord fin octobre. Des centaines d'arnaques qui ont été révélées par CNN.
A lire aussi


La chaîne CNN a révélé l’ampleur des arnaques engendrées par le passage de l'ouragan Sandy. D’après les informations de SANS Security, une organisation basée en Floride qui regroupe des professionnels de la sécurité informatique, plus d'un millier de sites Internet contenant les termes « Sandy » et « secours » sont des faux. Un phénomène inquiétant, puisque la catastrophe naturelle a mobilisé des millions d’Américains. « Nous n’avons aucune idée concernant l’identité de ces gens. Ce que nous remarquons, c’est qu'ils enregistrent des centaines de noms de domaine, pour ensuite piéger les visiteurs pour que ceux-ci effectuent des dons », a expliqué la directrice de SANS Security, Johannes Ulrich.

Ces portails d'associations fictives ont parfois été créés plusieurs jours avant l’arrivée d’un ouragan. Avant l’arrivée de Sandy, de nombreux domaines ont en effet été enregistrés alors que l’ouragan était encore en train de traverser les Caraïbes. Johannes Ulrich a ainsi découvert l'association Hurricane Sandy Relief, censée opérer en Jamaïque. La directrice a effectué des recherches : « Je n’ai pas pu trouver qui est derrière ce site internet. Une personne en Caroline du Nord a enregistré ce domaine, mais est-ce un vrai ? » CNN a pris l’initiative de vérifier l’existence de cette association auprès du Secrétaire d’état de Caroline du Nord, qui exige le recensement de toutes les associations. Verdict : Hurricane Sandy Relief ne fait pas partie de l’annuaire officiel. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Une inquiétude relayée par les autorités américaines, comme le montre ce communiqué diffusé à la population américaine : « Le Ministère de la Justice et le FBI conseillent au public de faire preuve d’attention et vigilance avant d’effectuer des dons pour les victimes de l’ouragan. Les sollicitations peuvent se trouver sous la forme d’e-mails, sites internet, porte à porte, courriers ou appels téléphoniques. » Pour plus de prudence, CNN a livré une liste d’associations fiables et reconnues, qui proposent d’aider de différentes manières, comme par un don du sang ou don de mobilier.

Salima Bahia

Crédit photo : AP/lapresse.ca

VOIR AUSSI

Famine en Afrique : la déception des humanitaires
Porno philanthropique : un site de vidéos X à visée humanitaire

U.man cola : le cola humanitaire bientôt en vente