Seins nus, les Femen bravent la neige et le froid contre la corruption

Seins nus, les Femen bravent la neige et le froid contre la corruption
Seins nus, les Femen bravent la neige et le froid contre la corruption
Bravant le froid et la neige, quatre militantes des Femen ont manifesté mercredi, seins nus et en petite culotte, devant le parlement ukrainien. Elles ont protesté contre la corruption qui gangrène leur pays, avant d’être interpellées.
A lire aussi
Seins nus, une Femen prend la pose devant l'autel de La Madeleine à Paris
religion
Seins nus, une Femen prend la pose devant l'autel de La...


Seins nus et en petite culotte, comme à leur habitude et malgré le froid, les militantes féministes des Femen ont manifesté mercredi à Kiev, devant le parlement ukrainien. Cette fois-ci, elles étaient quatre à donner de la voix, protestant contre la corruption des députés.  

Les jeunes femmes ont enjambé la clôture entourant le bâtiment avant d'enlever leurs vêtements pour scander des slogans devant l'entrée principale : « Les députés sont les chevaux des oligarques », criaient-elles. Désormais habituées à la présence des médias, les militantes sont toujours accompagnées de leur propre photographe pour illustrer la répression des autorités. Un photographe qui n’a pas pu empêcher que les jeunes femmes soient interpellées par des vigiles peu après le début de leur action.

Des traîtres chassés de l’hémicycle

Indépendamment de cette manifestation, une altercation aurait éclaté à l’intérieur de l’hémicycle, des députés de l’opposition reprochant à deux de leurs confrères, un père et son fils, d’avoir fait défection pour rejoindre les forces soutenant le gouvernement au Parlement, qui devait se prononcer sur le maintien dans ses fonctions du Premier ministre, Mykola Azarov. Plusieurs parlementaires du parti d'opposition nationaliste Svoboda ont d’ailleurs chassé les deux « traîtres » de l'Assemblée pour les empêcher de prêter serment avec les autres députés.

Les députés de la principale alliance d'opposition, Batkivchtchina, proche de Ioulia Timochenko, l'ex-Première ministre emprisonnée, sont tous venus en pull noir avec, de face, un portrait de l'opposante derrière les barreaux, et au dos l'inscription « Liberté aux prisonniers politiques ».

Voir l'action des Femen


VOIR AUSSI

Femen/Caroline Fourest : Facebook censure à tour de seins
Femen : la militante tronçonneuse de croix activement recherchée

Ukraine : les féministes topless torturées par des agents du KGB
Ukraine : une militante Femen se jette seins nus sur le patriarche de l'Eglise orthodoxe

Dans l'actu