Quand un curé italien demande aux femmes d'arrêter de provoquer les criminels

Quand un curé italien demande aux femmes d'arrêter de provoquer les criminels
Quand un curé italien demande aux femmes d'arrêter de provoquer les criminels
Les femmes italiennes devraient faire attention à leur tenue vestimentaire « pour ne pas provoquer les criminels ». Voici l'avis d'un curé italien qui a finalement dû démissionner de son ministère suite à ces propos.
A lire aussi


Le jour de Noël, le curé italien Don Piero Corsi du village de San Terenzo a cru bon d'afficher un manifeste destiné aux femmes à la porte de son église sur lequel on pouvait lire : « les femmes, qui provoquent par leur habillement succinct, qui s'éloignent de la vie vertueuse et de la famille, provoquent les instincts et doivent se livrer à un sain examen de conscience, en se demandant : peut-être le cherchons-nous ? » Ces lignes ont bien entendu provoqué un tollé parmi les fidèles de cette paroisse du nord-ouest de l’Italie ainsi que dans le reste du pays.

Ce manifeste est particulièrement malvenu puisque l’année 2012 a été, en Italie, une année noire pour les femmes, avec 118 assassinats recensées, rapporte Le Monde. Condamné par l’évêque de La Spezia qui a déclaré que cette initiative répondait à des « motivations inacceptables qui vont à l'encontre du sentiment commun ressenti par l’Église » sur la violence subie par les femmes, Don Piero Corsi a dû retirer son affiche et a renoncé à sa charge ministérielle « dont il se sent indigne »,  « après une nuit d'insomnie due à la douleur et le remords suscités par la juste polémique causée [par une] imprudente provocation ». L’ex-curé a réitéré ses excuses « les plus sincères non seulement à toutes les femmes heurtées par [son] texte, mais aussi à tous ceux qui se sentent offensés par [ses] paroles ». Il espère « retrouver un jour la sérénité ».

Salima Bahia

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Gisele Bündchen : sa pub jugée trop sexiste est censurée
Sexisme : un billet de Patrick Besson crée la polémique
Trucs et astuces contre le sexisme ordinaire

Dans l'actu