Plus de 56 morts: l'Espagne meurtrie par un grave accident de train

Plus de 56 morts: l'Espagne meurtrie par un grave accident de train
Plus de 56 morts: l'Espagne meurtrie par un grave accident de train
Un accident ferroviaire s’est produit mercredi aux environs de 21H00 à Saint-Jacques de Compostelle, dans le nord d’Espagne, faisant un bilan très lourd: plus de 56 morts. Les témoins soulignent l’excès de vitesse du train qui serait la première cause de l’accident
A lire aussi

« Nous avons entendu un bruit très fort, comme on en a jamais entendu. Nous sommes descendus et nous avons vu le train coupé en deux. Il y a eu ensuite un nuage de fumée et un des wagons était en train de prendre feu ». Le constat est alarmant. La ville de Saint-Jacques de Compostelle est littéralement sous le choc.

Un train reliant Madrid à Ferrol a déraillé peu avant 21H00. Le bilan est très lourd : au moins 56 morts et 100 blessés selon des sources officielles. Le train qui transportait 218 passagers a déraillé alors qu’il effectuait un virage. Des témoins indiquent que la machine arrière avait pris feu et l’un des wagons aurait volé sur un talus à hauteur de cinq mètres.

La thèse d’un attentat écartée

Pour l’instant, aucun détail sur les causes de cet accident ferroviaire. L’excès de vitesse du train serait à l’origine du déraillement selon les premières hypothèses. Le ministère espagnol de l’Intérieur écarte la piste d’un attentat terroriste, affirmant qu’il ne s’agit que d’un accident.

Face à l’ampleur des pertes humaines et des dégâts matériels, les autorités galiciennes se mobilisent. Elles ont lancé un appel d’urgence aux habitants de la ville pour se rendre au Centre de Transfusion de la localité pour un don de sang. Le groupe d’intervention psychologique a été dépêché sur les lieux. Les agents des sapeurs-pompiers de Santiago, Boiro, Arzúa, Ordes, Santa Comba et Deza sont également sur place pour évacuer les blessés.

Mariano Rajoy, actuel chef du gouvernement espagnol, doit se rendre à Saint-Jacques de Compostelle ce jeudi pour s’enquérir de la situation.

Dans l'actu