Menace nucléaire au Japon : le pays redoute maintenant la pluie

Menace nucléaire au Japon : le pays redoute maintenant la pluie
Menace nucléaire au Japon : le pays redoute maintenant la pluie
Depuis que le séisme a eu lieu et que le tsunami a dévasté la partie nord-est du Japon dans la région de Sendaï,la situation ne fait qu'empirer puisqu'une explosion (de niveau 4 sur l’échelle qui ne va que jusqu’à 7) a eu lieu samedi à la centrale nucléaire de Fukushima.
A lire aussi

Le réveil a été dur samedi lorsqu’on a appris que le Japon subissait une horreur de plus avec l’explosion qui s’est produite à la centrale N°1 de Fukushima, qui a d’ailleurs irradié 19 ouvriers.

Ce serait l'une des répliques du séisme de vendredi qui aurait entrainé l’effondrement du toit et du mur du bâtiment du réacteur. Le Japon est maintenant sous la menace d’une contamination nucléaire comme l’a déclaré M. Yukiya Amano le directeur général de l’AIEN (L’Agence Internationale de l’Energie Nucléaire) car les réacteurs ont besoin d’un refroidissement constant et ça n’a pas pu être le cas car les moteurs diesel du générateur ont subi des dommages. Des mesures ont été prises depuis, sur 20 Km autour de la centrale les autorités locales ont fait évacuer la population en contrôlant leur taux de radiation. Le secteur est bouclé et des pastilles d’iodes ont été distribuée par les pouvoirs publics aux femmes enceintes et aux enfants. Quelques heures plus tard, on apprenait que des instructions avait été données pour ouvrir les valves du réacteur afin de relâcher de la vapeur radioactive pour faire tomber la pression interne du réacteur car les 1 et 3 avaient été hors de l’eau pendant quelques heures.

L’agence de sécurité nucléaire déclarait que ça avait l’air d’avoir fonctionné, mais depuis la menace n’est pas écartée et plusieurs solutions sont envisageables. Il faut absolument assurer le refroidissement en faisant circuler l’eau autour, ce qui d’ailleurs s’avère compliqué avec les coupures de courant. Seulement, un malheur n’arrive jamais seul car l'état d'urgence a été décrété ce dimanche dans une deuxième centrale nucléaire qui, elle aussi, a été touchée par le fort séisme, c’est la centrale d'Onagawa, où un niveau élevé de radioactivité a été enregistré et, celui-ci dépassent les taux autorisé de radioactivité dans ce secteur, les experts ne sont pas très confiants quant à une contamination éventuelle.

De plus, la météo prévoit là bas de la pluie à partir de demain. Celle-ci pourraient être chargée de particules, ce qui est inquiétant. Les heures qui viennent seront déterminantes car les vents ont cessé et ne poussent plus les nuages vers l'océan.