Madonna violée à 19 ans, à son arrivée à New York

Madonna violée à 19 ans, à son arrivée à New York
Madonna violée à 19 ans, à son arrivée à New York
Dans un article du magazine américain Harper's Bazaar, Madonna confie avoir été violée à son arrivée à New York, alors qu’elle avait 19 ans. Un évènement traumatisant que la Madone avait jusqu'ici gardé pour elle. Agressions sexuelles, cambriolages à répétitions et odeurs « de pisse et de vomi » ambiantes : les débuts de Madonna n'ont pas été très roses.
A lire aussi


Avant de devenir une des femmes les plus influentes du monde et d’avoir la carrière que l’on sait, Madonna a vécu des étapes difficiles. Dans un article signé de sa plume publié par le magazine Harper’s Bazaar, elle revient sur son arrivée à New York, en 1978. Alors âgée de 19 ans, elle débarque du Michigan pour tenter sa chance dans la musique, mais les désillusions s’enchaînent pour la future reine de la pop.

«New York ne ressemblait pas tout à fait à ce que je m'étais imaginé »

Madonna énumère succinctement ses déboires. Elle est marquée par l’odeur « de pisse et de vomi » ambiante, mais ce souvenir olfactif ne restera qu’une anecdote mineure : « La première année, on m'a braquée avec un pistolet », se souvient-elle. « J'ai été violée sur le toit d'un immeuble, où on m'avait poussée avec un couteau dans le dos, et mon appartement a été cambriolé trois fois ». Des souvenirs difficiles qu’elle évoque pour la première fois, mais qui l’auraient fabriquée. Hors de question de retourner dans le Michigan et d’abandonner son rêve : « J’étais rebelle, prête à tout pour survivre, pour réussir. Mais c’était dur, je me sentais très seule. Je devais oser jour après jour de continuer ».

Le goût de la polémique

Dans cet article-confession, la reine de la pop revient chronologiquement sur sa vie, sur ses décisions et sur les polémiques qui ont ponctué sa carrière. Elle ne nie d’ailleurs pas son goût de la provocation, qui fait encore recette aujourd’hui. Madonna explique faire la différence entre l’ordre et les règles : « J'ai une drôle de relation avec la religion. Je crois beaucoup aux rituels, tant qu'ils ne font de mal à personne. Mais je ne suis pas une grande adepte des règles. Pour autant, on ne peut pas vivre dans un monde sans ordre », écrit-elle.

VOIR AUSSI

Madonna : sa photo en niqab de fer fait scandale sur la Toile
Madonna se croit tout permis au Malawi
Concert de Madonna : Marine Le Pen porte plainte pour injure