Airbnb : New York veut poursuivre les loueurs

Airbnb : New York veut poursuivre les loueurs
Airbnb : New York veut poursuivre les loueurs
Depuis 2011, l’état de New York interdit la sous-location de sa chambre ou de son appartement, pourtant le service Airbnb qui permet de le faire augmente chaque année ses profits. La justice réclame maintenant la liste des propriétaires et locataires ayant loué leur bien depuis 2010. Une mise à mort pour Airbnb ?
A lire aussi

Airbnb va-t-elle perdre tous ses clients à New York ? La société a été sommée par la justice de l’état de New York de remettre aux autorités la liste des personnes ayant loué leur appartement depuis 2010. En effet, depuis 2011, un propriétaire ne peut louer son bien que s’il est lui aussi présent dans les lieux lors du séjour de son hôte. Une règle que ne respecte pas les usagers de Airbnb, et la manne financière qui accompagne ces pratiques intéresse fortement la justice.

Que se passera-t-il sir Airbnb fournit cette liste ?

Les locataires et propriétaires qui ont enfreint la loi de l’état de New York pourront être poursuivis et être obligés de payer des amendes salées. Une situation qui mettrait fortement dans l’embarras Airbnb et qui provoquerait une chute de l’utilisation de son service à New York. Des pertes financières qui pourraient mettre à mal la société.

Pourquoi New York interdit la sous-location de son appartement ?

Ce sont les hôteliers de New York qui sont à l’origine de cette loi. Inquiets du succès de Airbnb, ils avaient dénoncés les profits non déclarés réalisés par les propriétaires qui s’improvisaient aubergistes. Une nuit d’hôtel à New York coûtant assez cher, Airbnb connaissait à l’époque une ascension fulgurante.


Suivez-nous sur Twitter pour ne plus rien louper !

Source : L'Express

Dans l'actu