Le maire de Toronto Rob Ford compromis dans une nouvelle vidéo

Le maire de Toronto Rob Ford compromis dans une nouvelle vidéo
Le maire de Toronto Rob Ford compromis dans une nouvelle vidéo
Dans cette photo : Lindsay Lohan
Dure semaine pour le maire de Toronto, Rob Ford. Alors que l'homme politique, acculé, a dû avouer mardi 5 novembre avoir fumé du crack, une nouvelle vidéo compromettante diffusée jeudi par « The Toronto Star », le montre, manifestement ivre, proférer au téléphone de violentes menaces de mort. Du pain béni pour ses opposants politiques, qui réclament sa démission.
A lire aussi


Après avoir dû avouer publiquement mardi qu'il avait fumé du crack l'an dernier, le maire indépendant de Toronto Rob Ford, doit déjà faire face à un nouveau scandale médiatique. Jeudi 7 novembre, le quotidien The Toronto Star a diffusé sur son site Internet une vidéo compromettante tournée secrètement depuis un téléphone portable. Le maire torontois y apparaît visiblement furieux et dans un état d'ivresse avancé, et profère de violentes menaces de mort à l'encontre d'un homme dont le nom n'est à aucun moment prononcé. « Je vais le tuer cet enculé de sa mère, je te le dis, ça va être un meurtre prémédité ! Je vais lui trancher sa putain de gorge et lui sortir les yeux des orbites », crie-t-il depuis une pièce qui semble être son bureau.

Déjà malmené par l'opinion depuis que les médias ont révélé, au printemps dernier, ses problèmes d'addiction à la drogue et à l'alcool, Rob Ford a été contraint d'improviser hier une conférence de presse à l'hôtel de ville. Très embarrassé, le maire de Toronto a reconnu qu'il était « extrêmement, extrêmement ivre » au moment où ces images « embarrassantes » ont été filmées. « Je m'excuse encore » a-t-il déclaré, avant d'ajouter : « Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai commis des erreurs. »


« Un homme très, très dangereux »

Ce nouveau scandale n'est en tout cas pas pour déplaire aux adversaires politiques de Rob Ford qui, depuis ses aveux en début de semaine, appellent à sa démission. « Quand vous voyez ça, vous réalisez que cet homme est très, très dangereux », a ainsi déclaré Shelley Carroll, une conseillère municipale. Alors qu'une manifestation a eu lieu jeudi devant l'hôtel de ville pour demander la démission de Rob Ford, le maire adjoint de Toronto Norm Kelly lui a demandé de « se mettre en retrait », le temps de soigner ses addictions. Reste à savoir si les torontois décideront, à l'issue des élections municipales de 2014, de confier un nouveau mandat à Rob Ford. Selon un sondage réalisé par la firme Forum Research et relayé par le Huff Post Québec, les scandales de ces derniers mois auraient profité au maire de la ville. Mieux, sa cote de popularité a grimpé de cinq points en une semaine, atteignant 44 % d'opinions favorables.

VOIR AUSSI

Anthony Weiner : nouveau scandale sexuel aux États-Unis

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Lindsay Lohan se confie sur son addiction à la drogue
Zac Efron est addict à la drogue