Elizabeth II va-t-elle abdiquer en 2014 pour laisser Charles régner ?

Elizabeth II va-t-elle abdiquer en 2014 pour laisser Charles régner ?
Elizabeth II va-t-elle abdiquer en 2014 pour laisser Charles régner ?
Dans cette photo : Elizabeth II
Selon la presse britannique, la reine Elizabeth II serait en train de préparer sa succession en laissant à son fils Charles le soin d'exercer une partie de ses prérogatives royales. Et pourrait même, selon le très sérieux « Sunday Times », abdiquer d'ici la fin de l'année.
A lire aussi


Après soixante-cinq années passées dans l'ombre royale de sa mère, le prince Charles est-il en passe d'être bientôt sacré futur souverain d'Angleterre ? Alors qu'en Espagne, l'image de la monarchie a passablement été ternie par des affaires d'adultère ou de corruption, Elizabeth II est toujours très populaire auprès de ses sujets. Pourtant, à bientôt 88 ans, la reine d'Angleterre serait sur le point, d'après le Sunday Times et le Daily Telegraph, d'opérer une discrète passation de pouvoir au Prince de Galles. Au point d'abdiquer et de laisser enfin à Charles son trône de monarque ? Peut-être bien.

Une « succession en douceur »

Premier signe de la cession partielle de pouvoir d'Elizabeth II à Charles, la fusion, officialisée cette semaine, des bureaux de presse de la reine et de ceux de Clarence House, la demeure officielle du Prince Charles. Si officiellement, Buckingham assure que cette fusion permettra de mieux coordonner les différentes activités des deux membres de la famille royale, il se murmure qu'il s'agit surtout d'une première étape de la passation de pouvoir. Signe que Charles risque d'être de plus en plus sollicité dans les prochains mois, c'est Sally Osman, responsable de sa communication, qui a pris la tête de l'organe de presse général des Windsor.

Le Prince Charles a d'ailleurs, ces derniers mois, entrepris de nombreux déplacements officiels au nom de sa mère. Il a ainsi représenté sa mère au dernier sommet du Commonwealth, qui s'est tenu au Sri Lanka en novembre dernier, ainsi qu'aux obsèques de Nelson Mandela en décembre. Le 6 juin prochain, il se rendra en Normandie aux côtés d'Elizabeth II pour assister aux célébrations du 70e anniversaire du Débarquement. D'après le Sunday Times, il s'agirait même du dernier voyage officiel à l'étranger prévu par la reine avant sa retraite officielle du pouvoir. Si Buckingham a confirmé qu'aucun autre déplacement n'était pour le moment prévu dans l'agenda royal, on assure pour le moment qu'aucune abdication de la reine n'est à l'ordre du jour.

Une vision que partagent nombre de spécialistes de la famille royale britannique. L'un d'eux a ainsi confié au Mirror : « Ça ne va pas être un changement soudain. Il s'agit d'un processus graduel qui sera confirmé au cours des prochaines années […] Il faut d'ailleurs souligner que la reine a toujours travaillé très dur. Chaque jour, vous pouvez la voir avec la boîte rouge contenant les documents gouvernementaux […] Mais même si elle est toujours en excellente santé, il est inévitable qu'elle devienne plus fragile à cause de son âge. Charles et Camilla vont faire de plus en plus d'apparitions publiques en son nom. »

>> La reine d'Angleterre doit-elle abdiquer pour laisser Charles régner ? <<

Révolution de palais

Il paraît pourtant évident que 2014 sera une année de bouleversements pour la famille royale britannique. Outre la transmission des prérogatives royales de la reine à Charles, William, deuxième dans l'ordre de succession au trône, risque lui aussi d'être davantage sollicité. Ce dernier a d'ailleurs récemment annoncé qu'il mettait fin à sa carrière militaire pour mieux honorer ses responsabilités royales et s'occuper de son fils.

Reste que si Buckingham se refuse pour le moment de parler d'abdication ou même de régence, ce nouveau rôle accordé à Charles dessine peu à peu les contours d'une nouvelle monarchie britannique, où la reine Elizabeth II joue pour la première fois un rôle de second plan. Le démenti formel sur l'abdication de la reine risque d'ailleurs d'ici peu de peser sur le destin de Charles : plus les années passent, plus la pression est grande pour que ce dernier ne cède son tour pour laisser son fils William monter sur le trône.

VOIR AUSSI

Kate Middleton, Elizabeth II ou Charles : qui bosse le plus dans la famille royale ?
0,60 euros : ce que coûte la reine
Elizabeth II à chaque Britannique
Zara Phillips : la petite-fille de la reine vient d'avoir un bébé

Les corgis de la reine d'Angleterre vont-ils disparaître ?