Woody Allen accusé d’agression sexuelle par Dylan Farrow, sa fille adoptive

Woody Allen accusé d’agression sexuelle par Dylan Farrow, sa fille adoptive
Woody Allen accusé d’agression sexuelle par Dylan Farrow, sa fille adoptive
Dans cette photo : Woody Allen
Le réalisateur américain Woody Allen a été accusé, samedi 1er février, par sa fille adoptive Dylan Farrow, 28 ans, d’agression sexuelle alors qu’elle était enfant, en 1992. Au moment des faits présumés, une enquête avait été ouverte mais Woody Allen avait finalement été relaxé. Cette fois-ci, Dylan Farrow a choisi d’écrire une lettre ouverte et de donner sa version des faits, 20 ans plus tard.
A lire aussi

Woody Allen « est un prédateur [qui] n’a apporté que le chaos dans notre maison », raconte Dylan Farrow dans sa lettre, que l’on peut lire dans son intégralité sur le site du New York Times. Elle explique: « J’avais 7 ans, Woody Allen a pris ma main et m’a emmenée dans le grenier au deuxième étage de notre maison, une pièce sombre, et très petite. Il m’a dit de me coucher sur le ventre et de jouer avec le petit train électrique de mon frère. C’est à ce moment là qu’il m’a abusée sexuellement. Il me parlait en le faisant, il me murmurait que j’étais une gentille fille, que c’était notre secret, et promettait qu’on irait tous les deux à Paris et que je serais une star dans ses films ». Et d’ajouter: « Encore aujourd’hui, je me sens mal lorsque je vois des jouets en forme de train ».

Dylan Farrow: « je n’avais pas idée de la tempête que cela allait déclencher »

« D’aussi loin que je me souvienne », poursuit-elle, « mon père m’a toujours fait des choses que je n’aimais pas ». Elle décrit une situation en permanence ambigüe, où le réalisateur se l’accaparait, l’éloignant de sa mère (et de possibles témoins), lui mettait « son pouce dans la bouche », la faisait dormir avec lui en petite tenue, ou encore « plaçait sa tête sur ses jambes nues et respirait profondément ». « Je m’enfermais dans la salle de bain pour éviter cela, mais il me trouvait à chaque fois […] cela arrivait si souvent, de façon régulière, caché avec tant de brio des yeux et des oreilles de ma mère qui m’aurait protégée si elle l’avait su, que je pensais que c’était normal », explique-t-elle.

Dylan Farrow explique avoir décidé de rompre son silence après que le dernier film de Woody Allen, Blue Jasmine, a été nominé pour les Oscars la semaine dernière. Les réactions, d’ailleurs, ne sont pas fait attendre: Tom Gara, du Wall Street Journal a décrit cette lettre comme « la fin de Woody Allen ». Le rôle principal de Blue Jasmine Cate Blanchetta, a de son côté déclaré: « C’est bien évidemment une situation douloureuse qui n’a que trop duré pour la famille et j’espère qu’ils résoudront cette affaire et trouveront la paix ».

Woody Allen était en couple avec la mère de Dylan Farrow, Mia, dans les années 1980. Ils ont toujours gardé deux maisons séparées et ne sont jamais mariés. Mais ils ont adopté deux frères, Dylan et Moses. Lorsque le couple a rompu, en 1992, une autre affaire a fait surface: Woody Allen aurait eu une relation avec une autre des filles de Mia Farrow, Soon-Yi. L’histoire de Dylan Farrow a été révélée et instruite dans ce contexte. À l’époque, Woody Allen s’était justifié en ces termes: « ces plaintes sont extravagantes et relèvent d’une manipulation monstrueuse d’enfants innocents pour des motifs à la fois vindicatifs et égoïstes ».