Basket : Céline Dumerc va tenter l’aventure américaine en WNBA

Basket : Céline Dumerc va tenter l’aventure américaine en WNBA
Basket : Céline Dumerc va tenter l’aventure américaine en WNBA
Dans cette photo : Laura Flessel
Céline Dumerc, la meneuse de l'équipe de France féminine de basket et du CJM Bourges va tenter l'aventure américaine en WNBA. La trentenaire a en effet été sélectionnée par l'équipe des Dream d'Atlanta.
A lire aussi


Meneuse de l'équipe féminine de basket de Bourges comme de l'équipe de France, Céline Dumerc va prochainement réaliser le rêve de nombreux basketteurs amateurs et professionnels. En effet, la jeune trentenaire a été sélectionnée pour jouer en WNBA, la ligue féminine nord-américaine de basket, équivalent de la NBA. Elle évoluera désormais au sein de l'équipe des Dream d'Atlanta. « Nous sommes ravis d'ajouter Céline Dumerc, l'une des meilleurs meneuses du monde, à la liste Dream d'Atlanta. Elle a évolué au plus haut niveau, dans les Jeux Olympiques et à l'étranger, et est excitée à l'idée de rivaliser avec les meilleures dans la WNBA », a déclaré Angela Taylor, manager général et vice-présidente du club sur le site officiel de l'équipe américaine. Et d'ajouter : « C'est un grand leader et une meneuse qui rend les autres meilleures. C'est une joueuse dynamique qui excelle dans le jeu rapide ».

Huit Françaises ont déjà évolué en WNBA

Mais Céline Dumerc n'est pas la première basketteuse française à avoir foulé les parquets américains. Elle rejoint un cercle déjà constitué de Laure Savasta à Sacramento, d'Isabelle Fijalkowski aux Cleveland Rockers, d'Audrey Sauret aux Washington Mystics, d'Emilie Gomis à New York, d'Emmeline Ndongue à Los Angeles, de Sabrina Palie aux Detroit Shock, d'Edwige Lawson-Wade à New York, Houston, Charlotte et San Antonio, et Sandrine Gruda actuellement aux Sparks de Los Angeles.

>> Laura Flessel, Céline Dumerc, Camille Muffat : 14 bonnes raisons de soutenir le sport féminin <<

À noter que Céline Dumerc a mené à plusieurs reprises les Bleues sur le podium des plus grandes compétitions. Avec ses coéquipières, elle a ainsi remporté le titre européen lors des championnats d'Europe de 2009, puis le bronze lors de l'édition suivante, en 2011. Et c'est pendant les Jeux Olympiques de Londres de 2012 qu'elle se fait connaître du grand public. Elle quitte en effet la compétition avec l'argent autour du cou après s'être inclinée face aux Américaines. Dans la foulée, elle est, sans surprise, élue « Sportif de l'année 2012 » par Radio France. En 2013, avec les Braqueuses, elle est une nouvelle fois médaillée d'argent lors des championnats d'Europe.