Royaume-Uni: un juge excuse un violeur pas "classique", selon lui

Royaume-Uni: un juge excuse un violeur pas "classique", selon lui
Royaume-Uni: un juge excuse un violeur pas "classique", selon lui
Au Royaume-Uni, un juge est allé jusqu'à "excuser" un violeur de son acte, car il n'avait pas le profil "classique" qu'il attendait. Le magistrat a regretté que l'accusé n'ait pas plaidé coupable afin d'écoper d'une peine plus légère que les cinq ans de prison ferme prévus par la loi.
A lire aussi

« C'était un cas où vous avez tout simplement perdu le contrôle de votre retenue habituelle », a estimé sans ciller le Juge Michael Mettyear en prélude à l'énoncé de la sentence. Et de poursuivre: « C'était une jolie fille qui vous plaisait. Vous ne pouviez tout simplement pas résister. Vous avec eu une relation sexuelle avec elle ». Et d'enfoncer le clou de son étrange (sinon ignoble) exposé: « Je ne vois pas en vous le violeur classique. Je ne pense pas que vous êtes un danger pour autrui. Vous n'êtes pas du genre à aller en quête d'une femme à violer ». On vous laisse juger de ce qui ne va pas dans cet effroyable énoncé - à commencer peut être par le fait, comme le relève le site américain Jezebel.com qu'un viol est un viol.

>> Lire aussi: Les princesses Disney dans une campagne choc contre le viol <<

Le violeur de 29 ans, Lee Stretford, n'a pas dû en croire ses oreilles. Quant à la victime, on imagine à peine ce que de tels mots de la part d'un juge ont pu évoquer: trahison, sentiment de solitude, douleur… D'autant que le juge a ajouté que Lee Stratford aurait dû plaider coupable « ce qui lui aurait permis d'appliquer une peine plus légère » ! Heureusement, le juge n'était pas seul à prendre sa décision. Au Royaume-Uni, pour les cas de crimes, comme celui-ci, il est systématiquement assisté d'un jury. Et comme l'explique le site britannique du Hull Daily Mail, c'est à l'unanimité que celui-ci a retenu toutes les charges contre le violeur. Le prévenu a été condamné à cinq ans de prison dont la moitié avec sursis.