Qui était Alan Henning, le nouvel otage exécuté par l’Etat islamique ?

Qui était Alan Henning, le nouvel otage exécuté par l’Etat islamique ?
Qui était Alan Henning, le nouvel otage exécuté par l’Etat islamique ?
L’Etat Islamique a envoyé une nouvelle vidéo, vendredi 3 octobre, montrant l’éxécution d’un nouvel otage. Il s’agit d’Alan Henning, un travailleur humanitaire britannique de 47 ans, qui était chauffeur de taxi en Angleterre. C’est la cinquième victime de ces décapitations barbares. Un nouvel otage américain est sous la menace du même sort.
A lire aussi


« Je suis Alan Henning, à cause de la décision de notre Parlement d'attaquer l'Etat islamique, en tant que Britannique, je vais payer le prix de cette décision. » Ce sont les derniers mots prononcés par le ressortissant britannique qui avait été capturé par ses ravisseurs en décembre 2013, alors qu’il accompagnait un convoi qui acheminait de l'aide médicale dans un hôpital du nord-ouest de la Syrie. Il était parti au Moyen-Orient pour apporter son soutien à une association, « Aid4Syria », créée par des amis musulmans, qui venait en aide à la population syrienne. Alan Henning avait 47 ans.

Alan Henning, cinquième otage décapité par l'Etat islamique

Alan Henning était chauffeur de taxi dans la banlieue de Manchester. Il avait pris un congès sans solde afin de rejoindre la Syrie. Alan Henning, qui était surnommé Gadget, ou Gadjé, en raison de ses compétences techniques, d’après le site britannique du Telegraph, a travaillé pour une société appelée Mini Cabs à Manchester. Il vivait avec Barbara, 45 ans, sa femme, et sa fille, 17 ans, et son fils, 15 ans. Catrin Nye, un documentaliste de la BBC, qui avait rencontré Alan Henning alors qu'il aidait à charger un convoi, l'a décrit comme un homme « drôle » et « très nature », rapporte le site britannique.

>> Lire aussi : État islamique, pourquoi parle-t-on si peu des viols commis ? <<

Alan Henning est le cinquième otage exécuté par décapitation par l’Etat Islamique. A la fin de la vidéo qui demande le retrait des forces britanniques de la coalition qui frappe actuellement la Syrie, le bourreau d’Alan Henning affirme qu’un nouvel otage américain, du nom de Peter Kassig serait prochainement une nouvelle victime si les Etats-Unis ne se retiraient pas du conflit.

Dans l'actu