Un soldat français tué en Afghanistan, le 75e en dix ans

Un lieutenant-parachutiste a été abattu par un tir d'insurgé hier matin, dans la région de Kapisa dans le nord-est de l'Afghanistan. Depuis l'arrivée des troupes françaises fin 2001, le nombre de soldats tués est de 75.
A lire aussi


« C'est avec une très grande tristesse que le président de la République a appris la mort ce matin d'un lieutenant du 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban, en Afghanistan », a annoncé l'Élysée dans un communiqué. Le militaire français a été abattu par un tir d’insurgé en Kapisa, au cours d’une mission de soutien à l’armée afghane. Celle-ci devait inspecter un groupement de maisons mais des insurgés ont alors riposté. L’échange de coups de feu aura coûté la vie à un Français. Une dizaine de rebelles ont été capturés par la suite.
D’après le ministre de la Défense, Gérard Longuet, plusieurs soldats ont été blessés pendant cette opération, « dont trois plus sérieusement ». La journaliste de TF1 Patricia Allemonière, qui accompagnait les troupes avec son équipe de tournage, a elle aussi été légèrement blessée. Tout le monde a alors été évacué en hélicoptère vers l’hôpital militaire français de Kaboul et l'hôpital américain de Bagram. Le Premier ministre François Fillon, a lui aussi rédigé un communiqué. Il y fait part de sa « vive émotion » et salue « le dévouement et le professionnalisme de nos militaires engagés en Afghanistan ».

Nicolas Pouilley

Avec AFP
Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Nicolas Sarkozy rend hommage aux soldats tués en Afghanistan
Afghanistan : pour Fillon, « les soldats ne sont pas morts pour rien »

L’INFO DES MEMBRES

Afghanistan : Sarkozy annonce le retrait d’un quart des soldats d’ici à fin 2012
Afghanistan : un attentat-suicide tue cinq soldats français en Kapisa