Élevage industriel : la vidéo qui accable Mac Donald's

Élevage industriel : la vidéo qui accable Mac Donald's
Élevage industriel : la vidéo qui accable Mac Donald's
Becs coupés, actes gratuits de maltraitance, hygiène douteuse. Une vidéo dénonce les conditions d'élevage des poules et poussins chez un fournisseur d'œufs de Mac Donald's. L'organisation de défense des animaux « Mercy for animals » désigne la chaîne de fast-food comme responsable.
A lire aussi


Le but de la vidéo publiée par « Mercy for animals » ? Faire en sorte que vous ne regardiez plus les œufs de votre Mac Muffin de la même façon. En fait, que vous n’en ayez plus envie. Cette association américaine de défense des animaux a diffusé pour la première fois vendredi, sur la chaîne ABC, des images prises en caméra cachée dans un élevage de poules pondeuses de « Sparboe Egg Farms », 5e plus gros producteur d’œufs aux États-Unis, et sous-traitant d’un fournisseur du géant Mac Donald’s.

Un mouroir pour poussins
Ce sont les conditions d’élevage des poules, en cages minuscules, qui sont visées dans cette vidéo à charge. De même que les traitements infligés aux poussins, à qui on coupe le bec sans ménagements avant de les jeter dans des bacs où certains meurent piétinés par les autres, et où les malformés sont jetés vivants dans des sacs poubelles. Certaines dérives des employés sont également montrées sur la vidéo, des volailles qu’on fait virevolter au bout d’une corde, ou qu’on étouffe volontairement. Ces actes auraient été constatés en 2010 dans des élevages de la firme « Sparboe Egg Farms » du Minnesota, de l’Iowa et du Colorado, déjà incriminée la semaine dernière par la FDA (Food and drug administration), pour non respect des règles d’hygiène dans la prévention de la salmonelle.

Pas d’alternative aux dérives industrielles

Désigné comme responsable, Mac Donald’s a réagi immédiatement en demandant à son fournisseur, Cargill, de cesser de s’approvisionner chez Sparboe, et en publiant un communiqué condamnant les comportements « inacceptables » et « choquants » qui ont cours dans l’élevage. « McDonald's tient à assurer à nos clients que nous exigeons de nos fournisseurs un traitement décent des animaux. Nous prenons cette responsabilité, de même que la confiance de nos clients, très au sérieux ». Mais la vidéo tourne toujours… Du côté de Sparboe, quatre employés auraient été licenciés suite à une enquête en interne.
L’organisation « Mercy for animals » va plus loin en mettant en cause « la culture de la cruauté et de la négligence » entretenue par la chaîne de fast-food et ses fournisseurs. L’arbre qui cache la forêt ? Mac Donald’s est en effet loin d’être la seule entreprise de restauration à se fournir chez ces producteurs hyperindustrialisés, et c’est tout le secteur agroalimentaire qui est pointé du doigt, une fois de plus. Dans un livre best-seller aux États-Unis (« Faut-il manger les animaux ? » éditions de l’Olivier en France), Jonathan Safran Foer décrivait l’année dernière les conditions de production écœurantes des œufs et de la volaille dans les « farms » américaines. Des pratiques qui s’exportent de plus en plus de l’autre côté de l’Atlantique. Si les règles d’élevage des volailles restent plus strictes en France, on aurait tort de croire que les poules coulent des jours heureux dans leur poulailler et en plein air.

(Source : lefigaro.fr)

Voir la vidéo (interdite aux moins de 18 ans)


VOIR AUSSI

« Faut-il manger les animaux ? » Vous allez changer d’avis…
« Notre poison quotidien », l'interview de Marie-Monique Robin

Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète ?
Régime végétarien/végétalien : quels sont les risques de carences ?

L’INFO DES MEMBRES

Peta.xxx : un site porno contre les violences faites aux animaux
Psychose alimentaire : nouveau décès après un repas au fast-food