JO de Londres 2012 : l'Arabie saoudite n'enverra pas de femmes

JO de Londres 2012 : l'Arabie saoudite n'enverra pas de femmes
JO de Londres 2012 : l'Arabie saoudite n'enverra pas de femmes
Le président du Comité national olympique saoudien a fait part en novembre dernier de sa décision de n'envoyer aucune femme aux J.O de Londres en 2012. Une décision en totale contradiction avec la Charte olympique et qui pourrait provoquer l'exclusion de l'Arabie saoudite des Jeux.
A lire aussi


Il n'y aura pas une seule femme dans la délégation sportive de l'Arabie saoudite aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. C'est ce qu'a annoncé, lors d’une conférence de presse le 22 novembre dernier, le président du Comité national olympique (CNO) saoudien, le Prince Nawaf Bin Faisal. Cette décision est cependant en contradiction complète avec les termes de la Charte olympique qui mentionne que « toute forme de discrimination (donc aussi liée au sexe ndlr.) est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique ».

La Ligue du Droit International des Femmes et son comité Atlanta+, avec le soutien également du Lobby Européen des Femmes, n’ont donc pas tardé à réagir à cette annonce en demandant l’exclusion des Jeux Olympiques de l’Arabie saoudite ainsi que de tous les autres pays ne respectant pas cette charte. Rappelons d’ailleurs à ce sujet que c’est sur la base de ce texte que l’Afrique du Sud avait été exclue de la compétition pendant 30 ans pour cause d’apartheid racial. Déjà préparé à la probabilité d’une telle sanction, le Prince Nawaf Bin Faisal a néanmoins déclaré que « dans l’hypothèse d’une éventuelle participation, celle-ci aura lieu sous l’angle islamique, conformément aux préceptes de l’Islam et aux lois et règlements de l’Arabie. De nombreuses étudiantes boursières saoudiennes à l’étranger pratiquent des activités sportives et nous ont contactés dans ce but ». Et comme une provocation de plus faite au Comité International Olympique (CIO), Nawaf Bin Faisal a également précisé qu’en cas de participation éventuelle d’athlètes féminines, le respect de la loi islamique sera observé. Ce qui implique que ces femmes porteraient donc le vêtement islamique. Mais une fois encore, ceci est aussi strictement interdit par la Charte olympique qui stipule dans sa règle n°51 qu’ « aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique ».

Rappelons qu’en Arabie saoudite les femmes n’ont même pas le droit de faire du sport dans les écoles et les collèges publics.

Alexandre Roux

(Source : nouvelobs.com)
Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI

Arabie saoudite : le droit de vote accordé aux femmes
Arabie saoudite : les vendeurs hommes interdits dans les magasins de lingerie
Arabie saoudite : les élections municipales sans le vote des femmes
Arabie saoudite : une femme violée par son chauffeur porte plainte
Arabie saoudite : pas de droit de vote pour les femmes
Arabie saoudite : élections municipales, toujours sans les femmes
Arabie saoudite : les hommes incités à frapper les femmes qui conduisent
Arabie saoudite : une femme conduit sa voiture malgré l'interdiction

Plus d'actu sur : JO de Londres 2012

JO de Londres 2012 : 34 médailles et 7e place pour la France, les femmes ont brillé
JO de Londres 2012 : une facture salée pour la Grande-Bretagne
Cérémonie de clôture des JO de Londres 2012 : revoir en replay streaming