Pierre Moscovici : sa compagne Marie-Charline, 25 ans, sort (enfin ?) de l’ombre

Pierre Moscovici : sa compagne Marie-Charline, 25 ans, sort (enfin ?) de l’ombre
Pierre Moscovici : sa compagne Marie-Charline, 25 ans, sort (enfin ?) de l’ombre
Ils sont ensemble depuis cinq ans et ont trente ans de différence d'âge : pour la première fois Marie-Charline Pacquot, 25 ans, parle du couple qui fait jaser qu'elle forme avec le ministre de l'Économie et des Finances Pierre Moscovici.
A lire aussi
Chic, mon enfant rentre (enfin) à l'école
News essentielles
Chic, mon enfant rentre (enfin) à l'école


Il lui a fait découvrir Flaubert, ils ont adopté un chat baptisé Hamlet et ils comptent trente ans d’écart. Marie-Charline Pacquot, 25 ans, chercheuse en philosophie, livre pour la première fois ces détails sur le couple qu’elle forme depuis cinq ans avec Pierre Moscovici, actuel ministre de l'Economie et des Finances, dans une interview au Pays. « J’avais voté pour lui en 2007 mais sans faire attention à sa tête. Donc, lorsqu’on m’a présenté Pierre un soir de match, nous n’avons pas du tout parlé de politique. Je n’avais tout simplement pas fait le rapprochement », raconte-t-elle. « Nous nous sommes sentis très proches tout de suite. Il n’y a pas vraiment eu de jeu de séduction, c’était plus une évidence… J’avais face à moi quelqu’un de simple et d’honnête. Ensemble, nous pouvions parler de bouquins toute la nuit. Il m’a fait découvrir Flaubert. » Finies donc, les aventures de celui qui a une réputation de séducteur ? « Je sais qu’il a eu une vie avant, il ne s’en est jamais caché », assure Marie-Charline Pacquot. « Mais Pierre a changé. Il y a cinq ans, on ne parlait pas du futur. Aujourd’hui, nous sommes heureux ensemble ».

« L’image de l’homme de pouvoir qui abuse de la petite midinette »

Quant à leurs trente ans d’écart, elle l’affirme : « Cette différence d’âge, je n’y prête pas attention. Sauf peut-être lorsque Pierre me raconte qu’il a vu le concert de The Who à la fête de l’Huma en 72 ! », plaisante la jeune femme, qui concède que pour le ministre, « c’était un peu plus compliqué. Il craignait qu’on lui colle l’image de l’homme de pouvoir qui abuse de la petite midinette. Nous ne nous sommes jamais cachés mais nous n’avons pas non plus ressenti le besoin de nous afficher aux yeux de tous ». Malgré tout, en 2011, le magazine Voici dévoile des photos du couple en vacances en Corse. Un choc pour la jeune femme, peu habituée de la presse people. « Que l’on fouille dans ma vie comme ça m’a effrayée. J’étais franchement paniquée. J’ai découvert Twitter ce jour-là et j’ai lu des horreurs. Pierre a porté plainte pour mettre fin à cette spirale », se souvient-elle. Depuis la jeune femme n’hésite cependant pas à livrer certains petits détails de sa vie personnelle sur le réseau social : elle publie ainsi régulièrement des photos de son chat et n’hésite pas à interpeller son compagnon sur Twitter.

La politique, Marie-Charline Pacquot l’assure, ce n’est pas son domaine. « Je ne suis pas de ce monde. Je suis spectatrice. Au tout début, je me moquais gentiment de Pierre sur ce sujet, puis je me suis rendue compte qu’il faisait un travail phénoménal », affirme-t-elle. Et dans les moments de crise, elle « vit par procuration ce qu’il subit. Je suis aussi terriblement surprise du nombre de mensonges qui sont racontés sur lui et cela me brise le cœur. Mais c’est dans ces moments-là qu’il est important d’être deux. Il me dit souvent que je suis son phare dans la tempête. »

VOIR AUSSI

Marie-Charline : la petite-amie officielle de Pierre Moscovici 
Pierre Moscovici veut "être le ministre des entreprises"
Couple présidentiel : Valérie Trierweiler au Grand Journal, François Hollande au Salon du Livre

Dans l'actu