DSK à Hollande : "Tu aimes les femmes qui te les coupent"

DSK à Hollande : "Tu aimes les femmes qui te les coupent"
DSK à Hollande : "Tu aimes les femmes qui te les coupent"
Dans cette photo : François Hollande
« Moi, Président – Ma vie quotidienne à l'Élysée », bande dessinée écrite par la chef du service politique de France Info paraîtra le 15 mai. Elle regorge d'anecdotes, connues ou non, à l'instar de celle où Dominique Strauss-Kahn aurait ironisé sur les femmes du président qui sont selon lui castratrices. Valérie et Ségo sauront apprécier.
A lire aussi


« Toi, François, tu aimes les femmes qui te les coupent », aurait lancé DSK à François Hollande peu après la dernière présidentielle. Voilà une des anecdotes racontées par Marie-Eve Malouines, chef du service politique de France Info dans Moi, Président – Ma vie quotidienne à l’Élysée, une bande dessinée écrite par ses soins et mise en image par l’illustrateur Faro. Elle y retrace un an de vie présidentielle pour François Hollande, et relate quelques histoires connues comme la fureur de Valérie Trierweiler devant les photos d’elle en maillot publiée par la presse, mais aussi quelques histoires plus secrètes…

Une anecdote véridique

Alors que Dominique Strauss-Kahn, à peine dépêtré de ses ennuis médiatisés du Sofitel, croise par hasard un François Hollande fraîchement président dans la rue, ils échangent quelques mots sur leurs situations respectives. L’ex-directeur du FMI aurait alors commencé à analyser les goûts de François Hollande en matière de femmes, déclarant que ce dernier aimait « les femmes qui [les lui] coupent ». Si certains passages de la bande dessinée sont plus ou moins romancés, Marie-Eve Malouines jure que cette anecdote croustillante est bien réelle. Nul doute que les castratrices concernées apprécieront la remarque.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Hollande-Royal-Trierweiler : les Américains moquent ce "triangle amoureux"

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Valérie Trierweiler est plus économe que Carla Bruni-Sarkozy