Municipales à Paris : le FN s'invite dans le duel Hidalgo-NKM

Municipales à Paris : le FN s'invite dans le duel Hidalgo-NKM
Municipales à Paris : le FN s'invite dans le duel Hidalgo-NKM
Dans cette photo : Nathalie Kosciusko-Morizet
Marine Le Pen a présenté mercredi le candidat FN à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just. Ce dernier est persuadé d'avoir sa carte à jouer face aux « sœurs jumelles de l'UMPS et du Front pseudo-républicain », Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet.
A lire aussi
L'élection municipale de Sarcelles annulée parce qu'il y a trop d'adjointes
News essentielles
L'élection municipale de Sarcelles annulée parce qu'il y...


Marine Le Pen a officiellement lancé la campagne du Front National pour la mairie de Paris en présentant mercredi son candidat. C’est Wallerand de Saint-Just, avocat et trésorier du FN, qui sera tête de liste frontiste dans la capitale, pour affronter les deux candidates UMP et PS déjà en lice, Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo. Ce n’est pas une première pour M. de Saint-Just, qui avait déjà présenté sa candidature dans la capitale aux municipales en 1989 face à Jacques Chirac dans le Ve arrondissement. « L'objectif, c'est de briser la bipolarisation qui s'est installée depuis des années dans la capitale », a expliqué lors d'un point presse dans un café parisien Marine Le Pen, qui part en guerre avec son candidat contre les « sœurs jumelles de l'UMPS et du Front pseudo-républicain ». « On fait artificiellement survivre la bagarre droite-gauche à Paris alors que, assure-t-elle, Mme Hidalgo et Mme Kosciusko-Morizet évoquent le même laxisme en matière de sécurité, la même démarche contre les automobilistes, la même politique en faveur de l'immigration ». Fini donc le duel de femmes pour Paris tant annoncé, Wallerand de Saint-Just entend bien briser cette dynamique : « Il y a un homme dans cette compétition : un avocat brillant et d'une très grande intégrité, à tel point que je lui ai confié la trésorerie du Front », souligne la présidente du FN.

Paris, terre de conquête pour Marine Le Pen

Reste que le combat s’annonce difficile pour le FN, qui n’avait obtenu, lors des élections présidentielles de 2012, que 6,20% des voix dans la capitale, acquise à la gauche depuis 13 ans. Lors de la municipale de 2008, le FN avait obtenu environ 3,5 % des suffrages : Paris est bel et bien une terre de conquête. « Les relations entre le FN et Paris sont celles d'un amour éconduit. Elles n'ont jamais été au beau fixe », a concédé Wallerand de Saint-Just. « Mais je crois que cela va changer ». Pour battre Anne Hidalgo et NKM qu’il qualifie de « fines fleurs des salons mondains », le programme du candidat s’attaque tous azimuts aux Roms, à l’insécurité et au logement social pour les classes moyennes. Suite aux bons résultats du FN lors des législatives partielles dans l’Oise et le Lot-et-Garonne, Marine Le Pen se veut combattive : « Les municipales et les européennes sont autant de marches qui nous mèneront au pouvoir ! », veut-elle croire.

VOIR AUSSI

Municipales et Européennes 2014 : Marine Le Pen et le FN en progression vertigineuse
Racisme : Marine Le Pen va-t-elle perdre son immunité parlementaire ?
Marine Le Pen : pourquoi les Français l’apprécient de plus en plus ?
FN et municipales : Marine Le Pen veut des profils Facebook irréprochables