Taubira comparée à un singe : la ministre réagit, le FN veut porter plainte

Taubira comparée à un singe : la ministre réagit, le FN veut porter plainte
Taubira comparée à un singe : la ministre réagit, le FN veut porter plainte
Deux jours après la diffusion sur France 2 d'un reportage dans lequel une militante du Front national la comparaît à un singe et la traitait de sauvage, Christiane Taubira a finalement réagi à ces attaques racistes et nauséabondes en dénonçant la « pensée mortifère et meurtrière » du parti de Marine Le Pen. Des propos que ce dernier n'a pas appréciés. Il a d'ailleurs annoncé son intention de porter plainte contre la ministre de la Justice.
A lire aussi
Comment réagir quand son petit garçon veut se déguiser en Reine des Neiges ?
News essentielles
Comment réagir quand son petit garçon veut se déguiser en...


Elle avait dans un premier temps refusé d’entrer dans la polémique. Ce week-end, la garde des Sceaux a finalement réagi aux propos racistes et insultants d’une militante du Front national, tête de liste aux municipales à Rethel (Ardennes). Dans  un reportage d’ « Envoyé spécial » diffusé jeudi sur France 2, Anne-Sophie Leclere avait en effet comparé Christiane Taubira à un singe par le biais d’un photomontage qu’elle avait publié sur son profil Facebook. La qualifiant de « sauvage », elle avait ensuite affirmé qu’elle préférait « la voir dans un arbre, sur les branches que de la voir comme ça au gouvernement ».    

« Une pensée mortifère et meurtrière »

Samedi, en marge d’un déplacement dans la Drôme, la ministre de la Justice a répliqué. « Cette personne connaît, comme nous tous, la pensée mortifère et meurtrière de ce parti, le Front national. Et cette militante, qui est une personne qui a des responsabilités puisqu’elle était tête de file, elle le sait. Simplement, elle n’a pas compris que sa direction a dit de faire semblant », a ainsi dénoncé Christiane Taubira. Et de poursuivre : « On sait bien le contenu de cette pensée mortifère et meurtrière, bien entendu : c’est les noirs dans les branches des arbres, les arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les juifs au four et ainsi de suite. C’est quand même la pensée de ce parti ».

Une description que n’a pas appréciée le parti de Marine Le Pen, qui s’était d’ailleurs très vite désolidarisé de sa militante indélicate. Dès dimanche, il annonçait, par voie de communiqué de presse, son intention d’engager « une procédure judiciaire contre Madame Taubira ». Le FN entend ainsi « faire respecter les règles du débat démocratique et républicain ainsi que l’honneur des millions de Français qui votent pour lui ». S’interrogeant sur « les qualités de Madame Taubira à rester ministre de la Justice de tous les Français au regard de cette transgression inquiétante des règles républicaines », le Front national estime que « rien ne justifie l’expression d’une telle haine à l’encontre d’un parti tout entier et de ses millions d’électeurs ».      

VOIR AUSSI

Racisme : Marine Le Pen va-t-elle perdre son immunité parlementaire ?
Discrimination raciale à l'entrée des discothèques : SOS Racisme porte plainte
Morgan Freeman : « le racisme est toujours bien vivant aux États-Unis »