Qui est Luc Jousse, le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens qui veut laisser brûler les Roms ?

Qui est Luc Jousse, le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens qui veut laisser brûler les Roms ?
Qui est Luc Jousse, le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens qui veut laisser brûler les Roms ?
Maire UMP de Roquebrune-sur-Argens dans le Var, Luc Jousse s'en est violemment pris aux Roms lors d'une réunion publique. Alors qu'il évoquait les multiples incendies qui ont menacé le campement, l'élu a estimé qu'il était « presque dommage » que les secours aient été appelé « trop tôt ».
A lire aussi


Pour Luc Jousse, le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var), les Roms menacés par un incendie ne méritent pas d’être secourus. C’est du moins ce que cet élu a laissé entendre lors d’une réunion publique qu’il présidait en novembre dernier et au cours de laquelle il évoquait la lutte contre les feux de forêt dans sa commune. « Les Roms, c'est un cauchemar. Je vous rappelle quand même que les gens du voyage, que dis-je, les Roms, m'ont mis neuf fois le feu. Neuf fois des départs de feu, éteints par le service départemental d'incendie et de secours, dont le dernier, ils se le sont mis eux-mêmes », déclare alors l’élu, enregistré à son insu par un membre du public. « Vous savez ce qu'ils font : ils piquent des câbles électriques et après ils les brûlent pour récupérer le cuivre et ils se sont mis à eux-mêmes le feu dans leurs propres caravanes ! Un gag ! », poursuit-il avant de conclure : « Ce qui est presque dommage, c'est qu'on ait appelé trop tôt les secours ! ». Des propos violents révélés mercredi par Mediapart. Sur les ondes de BFM TV, Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale a annoncé que des sanctions pourraient être prises contre cet élu tandis que l’association SOS-Racisme a prévenu de son intention de porter plainte.

Un édile poursuivi par la justice dans plusieurs affaires


Maire de sa commune depuis 2001, Luc Jousse a été réélu en 2008 dès le premier tour en remportant 64,2% des suffrages et brigue un troisième mandat en 2014. Mais l’homme de 54 ans, kinésithérapeute de profession, est poursuivi par la justice dans plusieurs affaires. Il est notamment visé par une plainte pour escroquerie en bande organisée datant du 7 octobre dernier. Un homme d’affaires niçois accuse en effet la Société anonyme roquebrunoise d'aménagement, une société d'économie mixte présidée par le maire, de lui avoir vendu un terrain communal inconstructible. En outre, depuis 2003 Luc Jousse fait l’objet d'une enquête préliminaire mené par le parquet de Draguignan pour d'éventuels détournements de fonds et prises illégales d'intérêt.

VOIR AUSSI

Une rom de 18 ans, meilleure apprentie de France
Roms : des conditions de vie très précaires selon Médecins du Monde
Etre une femme rom en Roumanie