NKM, MLP, NVB : ces femmes politiques qui font gazouiller Twitter

NKM, MLP, NVB : ces femmes politiques qui font gazouiller Twitter
NKM, MLP, NVB : ces femmes politiques qui font gazouiller Twitter
Leurs initiales tiennent en trois lettres, elles sont toutes trois engagées en politique et ont un autre point commun : elles caracolent en tête de notre classement des femmes politiques les plus souvent mentionnées sur les réseaux sociaux la première quinzaine de décembre. Zoom sur ce qui a fait parler de Marine Le Pen, Nathalie Kosciusko-Morizet et Najat Vallaud-Belkacem.
A lire aussi


Marine Le Pen joue avec le feu

Marine Le Pen est une nouvelle fois en tête de ce classement Synthesio pour Terrafemina des femmes politiques sur les réseaux sociaux. Ce qui a notamment fait réagir les Twittos, c’est son interview dans l'émission C politique, diffusée le 15 décembre, dans laquelle la présidente du Front national affirmait que non,« les homosexuels ne sont pas persécutés en Russie ». Une sortie sur laquelle bon nombre de twittos se sont précipités.



Quelques jours plus tôt, c’était l’hommage rendu par madame Le Pen à Nelson Mandela qui faisait bondir sur les réseaux sociaux. L’exercice était périlleux pour Marine Le Pen qui devait faire oublier que son père Jean-Marie avait, dans les années 90, qualifié Nelson Mandela de « terroriste ». La présidente du FN a choisi de saluer « la mémoire de l'homme et de l'ancien président de la République d'Afrique du Sud qui, par patriotisme et par amour de son peuple, avait réussi à sortir son pays de la guerre civile en le préservant des déchirures ». Mais l’argumentaire n’a pas convaincu les usagers des réseaux sociaux qui ont été nombreux, par exemple, à retweeter le message de @Never_All : « Marine Le Pen qui rend hommage à Nelson Mandela, c’est un peu comme si le président chinois rendait hommage au Dalaï Lama ».


Nathalie Koscisuko-Morizet de plain-pied dans la bataille

A moins de 100 jours des élections municipales, la bataille pour la capitale entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo fait de plus en plus réagir sur les réseaux sociaux. Mais en termes de nombre de citations cette dernière quinzaine, la première est largement devant la seconde. #NKM : 13 395 ; #GoHidalgo : 8 573. Parmi les sujets qui ont le plus fait réagir : le sondage Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud Radio qui révèle que les deux candidates seraient battues dans leur arrondissement respectif.


Mais si Nathalie Koscisuko-Morizet est loin devant sa rivale, c’est aussi et surtout à cause d’un buzz dont elle se serait probablement bien passée : lors d’une sortie médiatique dans le métro, la candidate UMP a lâché à l’endroit des journalistes : « Non mais là vous me faites chier ! »... Une petite phrase prononcée dans le feu de l’action ? Une véritable faute politique pour ses adversaires. Quoi qu’il en soit, après avoir suspendu sa campagne pour être auprès de son père François, victime d’un AVC, l’ancienne ministre de l’Ecologie et du Développement durable, est revenue de plain-pied dans la bataille. A chaque jour ses propositions. Dernière en date : la création d’un jury populaire pour l’attribution des logements HLM.

>> Lire aussi notre décryptage : NKM interrompt sa campagne, quand la vie privée est condamnée à devenir publique <<

Najat Vallaud-Belkacem jongle avec les dossiers chauds

Les sujets chauds ont été nombreux pour Najat Vallaud-Belkacem dont le nom a été mentionné plus de 10 000 fois sur les réseaux sociaux en ce début décembre. Au cœur du sujet, les « femmes », mot cité  plus de 1500 fois. Entre la fin des débats sur la pénalisation des clients de prostituées (qui lui ont valu le soutien de @lamanifpourtous mais aussi un grand nombre de réactions plus mitigées).

Autre dossier explosif sur lequel Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimée et s’est faite remarquer : l’individualisation de l’impôt sur le revenu. Si l’argument de la ministre des Droits des femmes pour retenir cette proposition de l’économiste Séverine Lernière est de favoriser l’emploi des femmes, nombre de Twittos préfèrent y voir une manière détournée d’augmenter les impôts, à l'image de @adrenaline.

Plus d'actu sur : Municipales 2014 à Paris

Actrice porno, à peine majeure, décédée : les candidates inattendues des municipales
Saint-Valentin : des cartes de voeux LOL et politiques pour dire "je t'aime"
Bruni, d'Ormesson, Barbelivien : qui sont les soutiens people de NKM ?
Dans l'actu