Madonna critique la victoire du FN aux Européennes

Madonna critique la victoire du FN aux Européennes
Madonna critique la victoire du FN aux Européennes
Avec 25% des suffrages français, le parti Front National est le gagnant des dernières élections européennes. Une victoire que la reine de la pop Madonna a vivement critiquée sur son compte Instagram.
A lire aussi

Entre Madonna et le Front National, ce n’est pas le grand amour. Rappelez-vous : lors de sa tournée MDNA en 2012, la star politiquement engagée avait diffusait en prélude à la chanson « Nobody knows me », une vidéo qui associait Marine Le Pen au nazisme. La présidente du FN apparaissait pendant quelques secondes une croix gammée sur le front avant de laisser place à un personnage qui ressemblait à Hitler. Alors quand le parti bleu marine arrive en tête des élections européennes, la reine de la pop est consternée. Le 2 juin 2014, la «  Material Girl » a de nouveau partagé son aversion pour le parti d’extrême droite français sur son compte Instagram.

Madonna VS FN

La chanteuse de 55 ans se dit en faveur de la tolérance, des messages de paix et d’amour. Une philosophie qui selon elle ne se marierait pas avec le parti de Marine Le Pen. Choquée par la récente victoire du FN, Madonna a publié sur les réseaux sociaux une photo de la « Une » de Libération qui titrait le 26 mai 2014 « La France FN ». La reine de la pop a commenté cette couverture par « "Russie, Ukraine, Venezuela ….., et maintenant la France?!!!! #combattrelefascisme #combattreladiscrimination #luttepourlaliberté # luttercontrelahaine #revolutionpourlamour ».

Madonna et Marine Le Pen : la Toile s'agite

Cette publication a provoqué une vague de réactions. Entre ceux qui soutiennent la pop star et ceux qui défendent Marine le Pen et son parti, le débat – en français comme en anglais- s’est enflammé sur la page des commentaires. Aujourd’hui, près de 20 000 internautes ont « liké » ce post. Or la benjamine de Jean-Marie Le Pen avait porté plainte la première fois que Madonna avait sali son parti et son nom en tournée. Il n’est pas sûr qu’elle apprécie cette nouvelle injure contre son parti qualifié de fasciste, haineux et raciste.

Priscillia Mudiaki