« Qu'est-ce qu'elle raconte la journaliste du Maghreb ? » Racisme ordinaire au FN

« Qu'est-ce qu'elle raconte la journaliste du Maghreb ? » Racisme ordinaire au FN
« Qu'est-ce qu'elle raconte la journaliste du Maghreb ? » Racisme ordinaire au FN
N'en déplaise à la stratégie de « dédiabolisation » menée par Marine Le Pen, les relations entre le Front National et les journalistes demeurent des plus tendues. Alors que Nassira El Moaddem de i-Télé préparait, samedi 30 août, son direct lors du meeting de rentrée de la présidente frontiste, plusieurs propos racistes auraient été tenus en direction de la jeune femme. Chassez le naturel…
A lire aussi

Si le Front National tente de normaliser son image depuis l'accession de Marine Le Pen à la tête du parti, sa stratégie de « dédiabolisation » vient, une nouvelle fois, d'en prendre un coup. Alors que la journaliste de la chaîne info i-Télé, Nassira El Moaddem, préparait son direct à l'occasion du meeting du parti d'extrême-droite, un sympathisant aurait lâché : « Qu'est-ce qu'elle raconte la journaliste du Maghreb ? ».

FN : un racisme ordinaire dénoncé par la journaliste sur Twitter

Cette spécialiste des questions économiques, diplômé de l'ESJ et passée par le Bondy Blog, n'a pas manqué d'évoquer sa mésaventure sur Twitter, précisant que ces propos racistes à son égard ne furent malheureusement pas les seuls durant son reportage. Les internautes n'ont alors pas tardé à réagir, la plupart apportant leur soutien à la jeune journaliste.

"Qu'est ce q'elle raconte la journaliste du Maghreb?". Petite parole tres sympat pdt repetition de mon direct pr @itele #FN #Bisous #Brachay

— Nassira El Moaddem (@NassiraELM) August 30, 2014

Des précédents dans les rassemblements du Front National

Ces comportements agressifs comme ce type de propos nauséabonds ne sont pas nouveaux dans les rassemblements du FN. Présent au défilé du parti de Marine Le Pen lors du 1er mai 2013, une envoyée spéciale d'origine maghrébine du Petit Journal avait tenté d'interroger une femme qui avait accroché un saucisson pur porc au bout de son drapeau français pour « éloigner les musulmans ». Cette dernière avait alors répondu sans ménagement « je ne veux pas répondre. Vous comprendre moi ? Moi, française ! ». Ce à quoi, la journaliste avait répondu naturellement : « Moi aussi ». Pendant le congrès du FN, en 2011 à Tours, un autre journaliste travaillant pour France 24, avait été violemment pris à parti, insulté puis brutalement expulsé par le service d'ordre du FN, après avoir eu son téléphone portable et sa carte de presse arrachés.

>> Prenez part au débat "Le FN est-il un parti d'extrême-droite ?" <<