Jérôme Kerviel : procès en appel de l'ex-trader de la Société Générale

L'ancien trader Jérôme Kerviel, poursuivi pour une perte record de près de 5 milliards d'euros à la Société Générale en 2008, et condamné en 2010, revient ce lundi devant la justice à Paris pour son procès en appel. Avec son nouvel avocat, Me David Koubbi, il est déterminé à batailler pour démontrer que la banque était au courant de ses méthodes.
A lire aussi
TPIY : procès en appel  de l'ancien général croate Ante Gotovina
guerre
TPIY : procès en appel de l'ancien général croate Ante...


Le procès en appel de l’ancien trader Jérôme Kerviel, s'ouvre ce matin à Paris. Condamné en première instance à cinq ans de prison dont trois fermes et à des dommages et intérêts équivalents à 390 000 ans de Smic, il sera cette fois défendu par le jeune et très médiatique David Koubbi.
Il est reproché à Jérôme Kerviel d'avoir pris, sans mandat et à l'insu de sa hiérarchie, des positions spéculatives hors normes sur des marchés à risque et d'avoir déjoué les contrôles avec des opérations fictives, de fausses écritures et des mensonges répétés. Et si celui-ci admet avoir perdu le sens des réalités, il soutient que ses supérieurs hiérarchiques étaient au courant de ses méthodes, ce que tous contestent.

Son nouvel avocat a annoncé qu’il allait apporter au procès un témoignage inédit, publié ce jour par le site de l'Express. Selon cet ancien salarié de de la Société Générale, la thèse de l'homme seul « ne tient pas une seconde ». Pour lui, « la Société Générale a utilisé Kerviel pour ne pas avoir à assumer le fait d'être la première banque à être touchée par la crise des subprimes ».

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Femmes traders
CAC 40 : 15% de femmes dans les instances dirigeantes en 2011
Pourquoi la crise frappe-t-elle les banques (1/2)