Scrutin paritaire : les féministes s'insurgent du projet de loi pour les cantonales

Le projet de loi sur le scrutin paritaire pour les élections cantonales, présenté jeudi dernier par Manuel Valls, provoque de nombreuses réactions au sein de l'Assemblée nationale. Des députés du Parti socialiste, dont des féministes, trouvent absurde de devoir voter pour un « tandem homme/femme » afin de faire élire des femmes.
A lire aussi


« C’est humiliant », s'indigne Catherine Coutelle, présidente de la Délégation aux droits des femmes, réagissant comme d'autres députés avec véhémence à la proposition de loi de François Hollande d'établir un scrutin paritaire pour les élections cantonales. « J’y suis résolument opposée, cela voudrait dire qu’on ne peut faire élire une femme qu’en élisant un homme ».

Ce projet de loi, présenté jeudi dernier par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, vise à renforcer la parité dans les conseils généraux en couplant une femme à un homme pour chaque candidature. « C’est quand même un paradoxe, s’interroge un député. Pour les régionales et leurs listes "chabada", on ne dit pas qu’on couple 40 hommes avec 40 femmes. » Le projet de loi sera présenté le 28 novembre en Conseil des ministres.

Nicolas Pasquier

Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Les féministes en veulent aussi à la grammaire
Conférence sociale : les féministes attendent l'égalité professionnelle
Les féministes soutiennent les engagements de Najat Vallaud-Belkacem