Une photo du petit Grégory insérée dans le programme du festival de Montreux

Une photo du petit Grégory insérée dans le programme du festival de Montreux
Une photo du petit Grégory insérée dans le programme du festival de Montreux
Un graphiste du festival de jazz de Montreux (Suisse) a accidentellement utilisé le visage du petit Grégory Villemin, retrouvé mort en 1984 dans les Vosges, dans le programme du festival. Une maladresse que condamnent les organisateurs.
A lire aussi

Les spectateurs de festival de jazz de Montreux (Suisse) ont eu l'étonnante surprise de trouver, dans le « Montreux Jazz Chronicle », le programme du festival, le visage du petit Grégory. Utilisé par les graphistes afin d'illustrer la publicité pour la garderie proposée pendant l'évènement, il n'incite malheureusement pas les parents à laisser leurs têtes blondes à ce « kindergarden ».

Un funeste souvenir de l'affaire Grégory

L'affaire Grégory avait ébranlé la France en 1984. Le corps de Grégory Villemin, 4 ans, avait été découvert pieds et mains liés dans la Vologne. Si l'utilisation de son visage dans la rubrique « garderie » du programme du festival ressemble à une blague d'un mauvais goût extrême, il s'agirait pourtant d'une « erreur » de la part des graphistes, dont les organisateurs sont navrés.

« Il s'agit d'un très malheureux incident, une erreur humaine », déplore dans les colonnes du Figaro l'organisation du festival. Ils expliquent qu'un « très jeune graphiste étranger » a conçu la publicité après avoir cherché une image d'enfant sur Internet.

Depuis, le journal du festival a été retiré de la circulation et la photo de Grégory a été remplacée par l'image d'un ours en peluche dans la version numérique.

« Bad buzz » pour un gros festival

Organisé du 5 au 20 juillet 2013, le festival de Montreux, dont il s'agit de la 47e édition, offre à son public une programmation éclectique : les performances de Sting, de Leonard Cohen, de Woodkid, de Kraftwerk ou encore de Prince rythment ces deux semaines de musique. Véritable institution dans la musique contemporaine, le festival est connu pour sa politique sociale et environnementale très engagée.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Affaire Gregory : les dernières analyses ADN n'ont rien révélé

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Affaire Gregory : nouvelles expertises