Hyper casher de la Porte de Vincennes : les noms des 4 victimes dévoilés

Hyper casher de la Porte de Vincennes : les noms des 4 victimes dévoilés
Hyper casher de la Porte de Vincennes : les noms des 4 victimes dévoilés
Avant d'être abattu par les forces de l'Ordre, Amedy Coulibaly, le preneur d'otages de l'Hyper Casher de la porte de Vincennes, aura fait quatre victimes parmi les clients et employés du magasin. Aujourd'hui, leurs noms sont connus et ont été confirmés par le Crif.
A lire aussi

Amedy Coulibaly, terroriste complice des frères Kouachy, auteurs des attentats commis dans les locaux de Charlie Hebdo, avait pour sa part pris en otage vendredi un magasin de la Porte de Vincennes après avoir tué une jeune policière stagiaire à Montrouge.

Au terme de cinq heures durant lesquelles durèrent la prise d'otages des clients et employés du magasin Hyper Casher, les forces de l'Ordre ont finalement donné l'assaut et libéré la plupart d'entre eux après que Coulibaly fut tombé sous leurs balles.

Dans le supermarché, ils étaient a priori 17, dont deux employés : Yohan Cohen, caissier, et Lassana Bathily, qui aida certains clients à se réfugier dans la chambre froide du magasin. Si nombre d'entre eux eurent la vie sauve, le terroriste fit néanmoins quatre victimes dont les noms ont été confirmés par le Conseil représentatif des institutions juives (Crif) sur son compte Twitter samedi 10 janvier.

- Yohan Cohen, 22 ans, était employé de l'Hyper casher depuis un an en tant que caissier. Sur Facebook, il était d'ailleurs ami de Lassana Bathily. Sur cette même page, il avait affiché son soutien aux victimes de Charlie Hebdo en publiant le message "Je suis Charlie".

- Yoav Hattab, 21 ans, était étudiant à Paris où il vivait seul alors que ses six frères et soeurs demeuraient encore à Tunis avec ses parents. Son père est le rabbin de La Goulette à Tunis. Sur France 2, il a témoigné de son indignation et de son infinie tristesse.


Attentat porte de Vincennes : les familles des... par francetvinfo

- Philippe Braham, 45 ans, était père de famille et cadre dans une société informatique et frère du rabbin de la synagogue de Pantin.

- François-Michel Saada, 55 ans, était marié depuis 30 ans et père de deux enfants résidant en Israël.

Lire aussi :

Attentats à Charlie Hebdo : le business de la nausée

Dans l'actu