Mal-logement : rapport 2011 de la fondation Abbé Pierre

Mal-logement : rapport 2011 de la fondation Abbé Pierre
Mal-logement : rapport 2011 de la fondation Abbé Pierre
Selon le dernier rapport de la fondation Abbé Pierre sur la situation du logement en France, 3,6 millions de Français sont mal-logés ou sans abri. Une situation inquiétante qui touche également ceux qui jusqu’aujourd’hui étaient épargnés, notamment les propriétaires.
A lire aussi

Ménages modestes, locataires ou bien même propriétaires, personnes en attente d’un logement social, en situation de précarité énergétique ou de surpeuplement… La 16ème édition du rapport annuel de la fondation Abbé Pierre met une fois de plus en avant une accentuation des difficultés de logements des plus vulnérables face la crise, la pauvreté et la précarité. D’après ses chiffres, 3,6 millions de Français sont en situation de mal-logement, de fragilité ou de précarité. Les plus démunis sont renvoyés vers des solutions de logements indécentes se réfugiant dans des cabanes, des caves ou des parkings : la « zone grise » du logement.
Si les ménages étaient jusqu’alors protégés, ils sont, eux aussi, confrontés à de sérieuses difficultés pour se loger décemment alors que le poste logement engloutit en moyenne pas moins d’un quart des revenus. « C’est le monde des (…) 15 millions de personnes dont les fins de mois se jouent à quelques dizaines d’euros près, selon le Médiateur de la République », précise le rapport.


Devant ce constat accablant, la politique du gouvernement en matière de logement est vivement critiquée. Selon la fondation Abbé Pierre, le désengagement du logement social au profit du développement de l’accession à la propriété (notamment via le prêt à taux zéro) revêt un caractère profondément inégalitaire. Dans un contexte de crise et de précarité, inciter les Français à s’offrir un toit est un « mirage » voire même un piège qui peut déstabiliser les ménages aux revenus modestes et les faire basculer dans une situation d’endettement « banalisé ». Pour résoudre le problème du mal-logement, la fondation Abbé Pierre préconise notamment la production d’environ 500.000 logements par an pendant plusieurs années, l’encadrement des loyers de relocation et le renforcement de la loi SRU qui impose un quota de 20% de logements sociaux aux communes de plus de 3 500 habitants. Enfin, la fondation Abbé Pierre entend bien faire de ce problème l’un des thèmes majeurs de l’élection présidentielle de 2012.

Téléchargez le rapport 2011 sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre


Carton Rouge : signez la pétition de la campagne du mal-logement de la fondation Abbé Pierre.

Voir la vidéo de la campagne de la fondation Abbé Pierre

VOIR AUSSI

3 millions de Français mal-logés

Les enfants victimes du mal-logement
la pauvreté gagne du terrain
Les femmes, premières victimes de la pauvreté
Deux millions d’enfants pauvres en France