La retraite : ça se prépare !

La retraite : ça se prépare !
La retraite : ça se prépare !
Plus de deux tiers des Français se déclarent aujourd'hui inquiets en matière de retraite, selon une enquête du Cercle des épargnants publiée en février 2013. Une inquiétude encore plus marquée chez les femmes. Et on les comprend ! Leurs pensions sont généralement bien inférieures à celles des hommes. Terrafemina vous propose, avec Generali, des solutions pour bien préparer cette période importante de la vie, selon votre âge et votre profil.
A lire aussi


Face aux incertitudes économiques, 67% des Français se déclarent inquiets en matière de retraite, soit le plus haut niveau enregistré depuis 2006. Une angoisse qui touche particulièrement les femmes puisque que près de six Françaises sur dix associent retraite et difficultés financières.

De fait, les pensions de retraite du régime général de la Sécurité sociale perçues par les femmes sont inférieures de 21% à celles des hommes, soit une différence en moyenne de 152 euros. Une différence significative due aux inégalités salariales et aux interruptions de carrières pour élever les enfants. Conséquence, chez les plus de 75 ans vivant sous le seuil de pauvreté, les femmes sont 2,5 fois plus représentées que les hommes.

Les Françaises sont d’ailleurs particulièrement soucieuses de transmettre un patrimoine à leur descendance. Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants, déplore le « manque d’information sur les droits, les montants, les pensions ». Heureusement, la retraite peut s’aborder sereinement grâce à certaines solutions adaptées selon son âge et son profil.

À partir de trente ans : rien n’est prématuré

« La retraite est un sujet complexe auquel il vaut mieux s’intéresser tôt », estime Philippe Crevel du Cercle des épargnants : si penser à sa retraite à peine entré dans la vie active peut sembler prématuré, voire difficile, c’est pourtant le meilleur moyen d’alléger les efforts à fournir sur le long terme. 

Préparer sa retraite le plus tôt possible permet en effet, pour un montant identique, de réduire de deux tiers l’effort d’épargne à fournir par rapport à quelqu’un qui commence à s’en soucier après 50 ans. Un argument qui incite à s’y mettre au plus vite. Comme le souligne Olivier Poncin, directeur des Solutions d’assurances pour les professionnels et les petites entreprises à Generali, « l’espérance de vie moyenne d’une femme à 65 ans est de 23 ans. Pour avoir un euro de retraite supplémentaire, il faut avoir épargné un euro chaque année depuis l’âge de 42 ans, hors intérêts et fiscalité ».

À partir de quarante ans : mission organisation !

La retraite est encore loin… Mais il faut commencer à penser stratégie pour assurer vos futurs revenus. Continuez d’épargner, et, si vous gagnez davantage, effectuez des versements plus élevés pour augmenter votre épargne. Selon vos objectifs, vous pouvez choisir de dynamiser votre placement en investissant une part en unités de compte, ou privilégier un rendement garanti avec des fonds en euros.

Proche de la retraite ? L’heure est au bilan

Quels sont vos droits pour vos futures pensions ? Quel est votre patrimoine ? Il n’est jamais trop tard pour préparer sa retraite, d’autant que la capacité d’épargne augmente avec le temps : souvent, après 55 ans, on a terminé de rembourser son crédit immobilier et les enfants ne sont plus à charge. Sans compter que l’âge de départ à la retraite reculant, il vous reste encore du temps pour la préparer. Olivier Poncin rappelle qu’après cinquante ans, « l’effort doit être beaucoup plus important, mais les capacités de financement le sont aussi généralement ».

QUELLES ASTUCES SELON VOTRE STATUT ?

Travailleuses Indépendantes : profitez des avantages de la loi Madelin


Mise en place en 1994 pour permettre aux Travailleurs Indépendants d'organiser leur propre protection sociale, la Loi Madelin permet, sous certaines conditions, de déduire de leurs revenus imposables le montant des cotisations aux régimes obligatoires ainsi que celui des primes relatives aux contrats d'assurances de retraite complémentaire.

Salariées : pensez au PERP et à l’assurance vie

Constituez-vous un complément de retraite grâce au PERP
Le plan d'épargne retraite populaire (Perp), créé par la réforme Fillon en 2003, est un produit d'épargne à long terme qui permet de se constituer une retraite supplémentaire défiscalisable et modulable en termes de montant et de fréquence de versement.
Au moment du départ en retraite, le capital constitué est versé soit sous forme de rente, soit  sous forme de capital, à hauteur de 20% seulement.

L’assurance vie : véritable « couteau-suisse » de l’épargne
L'assurance vie peut être l'un de vos meilleurs alliés pour disposer d'un complément de revenus. Vous pouvez en effet choisir au bout des 8 ans une sortie en rente viagère pour disposer d'un revenu régulier jusqu'à votre décès (ou celui du bénéficiaire désigné en cas de réversion). Vous pouvez également mettre en place des rachats partiels programmés pour piocher régulièrement dans votre épargne constituée tout en continuant à faire fructifier votre capital. 

LE CONSEIL DE GENERALI

Faites le point sur vos contrats tous les trois ou quatre ans

Les règles concernant les régimes obligatoires de retraite changent de plus en plus fréquemment comme l’attestent les 4 grandes réformes des retraites réalisées depuis 1994. Vous faire conseiller pour aménager les dispositifs que vous avez mis en place est indispensable. Olivier Poncin rappelle les avantages du contrat La Retraite de Generali : un montant des rentes défini dès la souscription du contrat et garanti sur la durée, une revalorisation des rentes identiques que vous soyez cotisant et retraité, et les cotisations prises en charge par Generali en cas d’incapacité, invalidité ou de décès.

Victoria Houssay

Plus d'actu sur : Prenez de l'assurance !

Comment partir en retraite à 33 ans ? Ce couple a trouvé la solution
Envoyé Spécial : "Portugal, le nouveau paradis des retraités français ?" sur France 2 Replay
Tout savoir sur le cumul emploi-retraite