Comment préparer un enfant à l'arrivée d'un petit frère ou une petite soeur

Préparer son enfant à l'arrivée du suivant
Préparer son enfant à l'arrivée du suivant
Vous attendez votre deuxième enfant ou projetez d'avoir prochainement un autre ? Afin que tout se passe au mieux, voici comment aider votre aîné(e) à accepter au mieux son/sa futur(e) petit(e) frère/soeur.
A lire aussi

Si avoir un deuxième enfant promet une double rasade de bonheur pour les parents, cela nécessite aussi une double organisation pour gérer au mieux toute cette petite famille. Il va également falloir consacrer du temps à au plus grand pour le préparer à cette arrivée afin qu'il accueille bien la nouvelle et a fortiori le bébé.
D'ailleurs, il ne le sait pas encore, mais avoir un petit frère ou une petite soeur est une très bonne chose pour lui, voici comment l'aider à en prendre conscience :

Servez-vous des livres

Les enfants adorent qu'on leur lise des histoires. Et si l'on utilisait ces moments de lecture partagés pour expliquer l'heureux événement à venir à l'aîné(e) ? D'autant qu'il existe tout un tas de bouquins consacrés à ce sujet qui lui expliqueront les choses en douceur et à l'aide d'un discours adapté à son âge.

Consacrez-lui du (bon) temps

Habitué à être le principal centre d'intérêt de ses parents, l'enfant a besoin d'être rassuré quant aux changements qui vont se produire avec l'arrivée du bébé. Oui, il va falloir consacrer du temps au bébé, mais on continuera aussi à lui en consacrer aussi. Et s'il aura peut-être un peu moins de moments "rien qu'à lui", on peut tâcher de rendre ces instants précieux, en tête-à-tête, en les consacrant à des activités qu'il apprécie particulièrement. Cela freinera ainsi son sentiment de rivalité et de jalousie.

Répondez à ses interrogations

Pourquoi avez-vous voulu un autre enfant alors que vous l'avez déjà lui/elle ? L'aimerez-vous toujours autant ? Pourquoi le bébé dort-il les premiers temps dans votre chambre alors que lui/elle non ? Qui va le garder pendant que vous serez à la maternité ? Essayez de répondre, autant que possible, à toutes ses interrogations, y compris celles qu'ils ne vous posent pas, afin de lui ôter un maximum de craintes quant à ce bouleversement à venir.

Impliquez-le

Plutôt que de dire "le bébé", employez plutôt "ton petit frère/ta petite soeur" afin qu'il identifie ce nouveau venu comme l'un des siens. De même, expliquez-lui qu'un nouveau-né est fragile et qu'il faut le traiter avec douceur : il peut toucher ses adorables petits orteils, caresser son ventre, mais ne jamais toucher sa tête, à cause de sa fontanelle ou ses yeux. Il devrait prendre plaisir à se sentir comme un grand qui sait s'occuper de son petit frère ou de sa petite soeur.

Laissez-le râler

S'il a envie de vous faire part de son mécontentement, de sa jalousie, ne l'empêchez pas de l'exprimer. Ecoutez-le, faites preuve d'empathie, rassurez-le et rassurez-vous, dans quelques mois, années, leur fratrie se portera sans doute à merveille !