Quand le travail nuit à la vie privée

Quand le travail nuit à la vie privée
Quand le travail nuit à la vie privée
Le travail empiète de plus en plus sur la vie privée des Français et nuit à cette dernière. C'est le principal enseignement d'une enquête menée par le cabinet Technologia, révélée par le Parisien et France Info.
A lire aussi
Travail de nuit et travail en équipes perturbent la fertilité féminine
emploi
Travail de nuit et travail en équipes perturbent la...


C’est une enquête révélée en exclusivité par le Parisien et France Info qui l’affirme : le travail et le stress qui en découle nuisent fortement à la vie privée des Français, en particulier celle des  cadres. Menée par le cabinet Technologia, spécialisé dans la prévention des risques professionnels, l’étude qui doit être dévoilée ce jour s’intéresse en effet à la manière dont le travail impacte la vie de couple des travailleurs.

Ainsi, pour 50 % des sondés (61 % des cadres), la vie professionnelle passe avant tout le reste. Et si, pour quelques-uns, c’est un choix, pour beaucoup c’est une contrainte. Une proportion qui tombe toutefois à 27 % chez les ouvriers en partie à cause d’un moindre accès à des postes demandant un fort engagement. Pourtant, interrogés sur leurs véritables aspirations, 90 % des salariées plébiscitent leur vie familiale. Aussi, si le désir d’un meilleur équilibre est réel, le fossé entre les souhaits et la réalité est non-négligeable.

« Le temps de la production ne s’arrête plus à la porte de la maison. Du fait de l’utilisation des nouvelles technologies, les périodes de repos et les vacances s’estompent », constate, dans les colonnes du Parisien, Jean-Claude Delgenes, directeur du cabinet Technologia. Et de poursuivre : « Chez les cadres, le travail de nuit (entre 20 heures et minuit) tend à devenir massif : alors que l’Insee l’estimait à un tiers il y a quelques années, cette proportion touche désormais près d’un cadre sur deux. Avec le télétravail, 41 % de nos sondés, jeunes cadres en tête, ont du mal à décrocher, à lâcher prise pour se reconstituer. Le résultat sur le couple est net : la nuit qui reste le moment privilégié de l’amour, n’est plus aussi tendre. » Mais la vie intime n’est pas la seule à pâtir de cette situation. Culpabilité, divorce, enfants parfois plus difficiles à gérer, surmenage, dépression, fatigue chronique : les conséquences de l’empiètement de la vie professionnelle dans la sphère privée sont en effet nombreuses.

Soucieux de mieux concilier leurs différentes responsabilités, certains salariés choisissent de déménager afin de limiter le temps de transport ou ont recours à de nouvelles formes d’emploi (auto-entrepreneuriat) afin de passer plus de temps avec leur famille. Une bonne solution pour Jean-Claude Delgenes qui affirme que « les enfants préservent. Ils constituent un facteur de résistance au monde du travail. Alors que les divorcés et les célibataires se laissent facilement envahir, les familles de deux et surtout de trois enfants mettent en place une organisation vertueuse qui permet de limiter l’impact négatif du travail. »

Crédit photo : Wavebreak Media

VOIR AUSSI

Equilibre entre vie privée et vie professionnelle : les entreprises ont un rôle à jouer !
Les mères actives sont plus en forme que les mères au foyer
Faire l’amour au bureau : conseils et astuces de Marc Dannam
« Etre une mère de famille qui travaille, c'est Koh Lanta en pire ! »