Les mères de famille stressent à l'heure des repas

Les mères de famille stressent à l'heure des repas
Les mères de famille stressent à l'heure des repas
Dans une journée, une mère de famille connaîtrait trois pics de stress, selon une enquête anglaise publiée par The Modern Mum Report et relayée par le Daily Mail. Elle sentirait ainsi la tension monter à 8h01, 11h56 et 17h30, autrement dit à l'heure des repas.
A lire aussi


Être une mère de famille, c’est stressant. Mais d’après une enquête anglaise publiée par The Modern Mum Report et relayée par le Daily Mail, une maman connaîtrait plusieurs pics de stress au cours d’une journée, précisément à 8h01, 11h56 et 17h30.

Les mères avouent en effet se sentir très stressées au minimum 5 fois par jour, avec des « Stress O'clock » (des pics de stress) aux heures des repas (petit-déjeuner, déjeuner et goûter). Une angoisse compréhensible quand on sait qu'un quart des femmes interrogées préparent neuf repas par jour pour satisfaire les goûts et les exigences de chaque membre de leur famille. Une femme sur vingt cuisinerait même plus de dix fois par jour.

Le supermarché, source de stress numéro 1

C'est lorsqu'elles sont au supermarché avec des enfants en bas âge que les mères de famille se sentiraient le plus stressées (35 %), même score pour le fait de devoir jongler entre les enfants et les tâches domestiques en même temps (qui stresse 35 % des mères de famille).

Vient ensuite le moment de préparer le petit déjeuner et de déposer les enfants à l'heure à l'école (31 %), puis celui de convaincre les enfants de manger au moins un vrai repas par jour (28 %). Enfin, elles stressent lorsqu'elles doivent cuisiner pour toute leur famille, en tenant compte des préférences de chacun (24 %).

« Les mères de famille travaillent plus dur que jamais pour jongler entre vie pro et vie de famille mais cette enquête prouve bien qu'elles connaissent un stress qui est mauvais pour la santé et pourrait affecter leur vie », explique Annabel Karmel, auteure de livres destinés aux parents, au Daily Mail.

Elodie Cohen Solal


VOIR AUSSI

Grossesse : lien entre stress et sexe du bébé ?
Grossesse : le stress agit sur le placenta
Le stress, un facteur de risque plus important pour le cœur des femmes